NOUVELLES

La distribution d'eau restaurée à Alep après une nuit de bombardements

11/09/2012 05:01 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

L'eau potable a été rétablie mardi à Alep après des bombardements à l'aube sur plusieurs quartiers de la ville, ont indiqué des témoins et l'Obervatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"La ville est étonnamment calme en ce moment", a affirmé mardi matin un habitant à l'AFP alors que la veille 139 personnes ont été tuées dans le pays, dont 30 à Alep, la deuxième ville de Syrie, située dans le nord du pays.

"Les rebelles ont tenté d'entrer durant trois jours à Midane (centre). Hier (lundi) vers 22H00 (19H00 GMT), l'armée a mené une opération et les a repoussés vers le nord, vers Boustane al-Bacha", a expliqué le résident.

Par ailleurs, l'acheminement de l'eau potable a repris après la réparation de la principale canalisation détruite pendant le week-end. Les deux parties se sont accusées mutuellement d'être à l'origine de cette destruction.

Cependant, la pénurie se poursuivait dans le nord-est de la ville, notamment à Boustane al-Bacha un quartier contrôlé part les rebelles.

L'OSDH a fait état d'un bombardement des quartiers rebelles comme Hanano, Chaar, Karm al-Mayssar et Haydriyé, dans l'est de la ville, et un rebelle a été tué à l'aube durant les combats.

Dans la capitale, une explosion a secoué le quartier de Mazzé (ouest) alors que des affrontements ont opposé les forces gouvernementales et les rebelles à Barzé (nord-est), selon l'Observatoire.

Un homme a été tué à Douma, dans la banlieue nord-est et un enfant a trouvé la mort à la suite de la chute d'un obus de mortier dans la banlieue de Damas.

Les militants des Comité locaux de coordination (LCC) ont affirmé que les forces gouvernementales ont attaqué Daraya, une ville sunnite à 7 km au sud de Damas où des centaines de corps ont été retrouvés en août. Le régime et les rebelles se sont accusés respectivement d'être les auteurs de ces atrocités.

A Deir Ezzor, la province orientale, l'aviation a bombardé la ville de Bou Kamal à la frontière avec l'Irak et à Deir Ezzor, des accrochages et des bombardements ont eu lieu alors que les rebelles ont utilisé l'artillerie antiaérienne et que les hélicoptères survolaient la région.

Un homme a été tué dans la province d'Idleb (nord-ouest), selon l'OSDH alors que des combats ont eu lieu dans la ville entre l'armée et les rebelles.

Lundi, 139 personnes sont été tuées à travers le pays, dont 105 civils. Parmi eux, 23 civils sont morts à Tadamoun, dans le sud de Damas.

am/sk/sw

PLUS:afp