NOUVELLES

Elections au CIO - Pas de procédure accélérée, une décision vers fin 2012

11/09/2012 05:02 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le Comité international olympique (CIO) et le Comité olympique japonais (Joc) ont refusé la procédure accélérée proposée par le Tribunal arbitral du sport (Tas) afin de statuer sur le litige relatif aux élections à la commission des athlètes du CIO, repoussant toute solution à la fin de l'année 2012.

"Nous avons proposé aux parties de procéder par voie accélérée car nous avions imaginé que tout le monde aurait un intérêt à régler cette affaire rapidement, mais finalement toutes les parties préfèrent avoir une procédure classique avec les délais habituels", indique-t-on au Tas.

"De ce fait, il est peu probable qu'une décision tombe avant la fin du mois de novembre", voire fin décembre si les auditions sont contrariées par les problèmes de disponibilité de chaque partie.

A la fin des jeux Olympiques de Londres, le CIO avait exclu deux candidats -en position d'être élus- de l'élection à la commission des athlètes, le Japonais Koji Murofushi et le Taïwanais Mu-yan Chu, pour non respect des règles de campagne.

Quatre athlètes, dont le champion olympique français de canoë-kayak Tony Estanguet, avaient été déclarés élus, devenant membres de droit de l'assemblée olympique pour 8 ans, avant que le CIO ne bloque la procédure en raison d'un appel des deux exclus.

Ces derniers, soutenus par leur Comité national olympique, ont depuis déposé des recours au Tas contre leur exclusion de l'élection et donc refusé, comme le CIO, que leur demande soit jugée en accélérée.

cha/chc

PLUS:afp