NOUVELLES

Deepwater: Transocean a tenté de négocier un accord amiable aux Etats-Unis

11/09/2012 11:48 EDT | Actualisé 11/11/2012 05:12 EST

Le spécialiste suisse du forage pétrolier en haute mer Transocean a tenté de négocier un accord amiable à 1,5 milliard de dollars pour solder des poursuites aux Etats-Unis suite à l'explosion de la plateforme Deepwater, mais sans résultat jusqu'ici, selon un avis boursier.

"Nous avons eu des discussions avec le Département américain de la Justice afin de tenter de mettre fin à certaines plaintes civiles et criminelles aux Etats-Unis liées à l'incident de Macondo, pour 1,5 milliard de dollars étalés sur plusieurs années", indique le groupe dans cet avis, transmis lundi au gendarme boursier américain, la SEC, à l'occasion d'une émission obligataire.

"Les parties n'ont pas pu s'entendre sur un accord amiable", ajoute-t-il, précisant que "plusieurs questions" doivent d'abord être réglées, notamment sur la nature des plaintes qui seraient couvertes ou le calendrier de paiement.

Transocean indique encore n'avoir "aucune garantie" qu'un accord pourra être trouvé, mais assure que les charges seraient dans tous les cas couvertes par une réserve de 2 milliards de dollars constituée précédemment.

La plateforme Deepwater Horizon, située sur le gisement de Macondo, appartenait à Transocean et était opérée par le groupe britannique BP. Son explosion en avril 2010 avait provoqué une énorme marée noire dans le golfe du Mexique, la pire catastrophe écologique de l'histoire des Etats-Unis.

soe/sl/bdx

PLUS:afp