NOUVELLES

Al-Qaïda confirme la mort de son numéro deux

11/09/2012 03:09 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le chef de file d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a confirmé la mort de son bras droit Abou Yahya al-Libi dans une vidéo diffusée lundi, la veille du 11e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, ont annoncé mardi des centres de surveillance de sites islamistes.

Les États-Unis avaient annoncé sa mort en juin dernier, disant qu'il avait été tué par un drone américain dans les zones tribales du nord-ouest pakistanais, près de la frontière afghane.

« J'annonce fièrement à la communauté des musulmans et aux moudjahidin la nouvelle du martyr du lion libyen Cheikh Hassan Mohamed Qaïd », a indiqué Ayman al-Zawahiri dans la vidéo d'une durée de 42 minutes, qui marque sa première apparition depuis trois mois.

Le successeur d'Oussama ben Laden appelle tous les musulmans, en particulier les Libyens, à venger sa mort. « Son sang vous invite et vous incite à lutter et à tuer les croisés », a-t-il déclaré.

Il ne fait pas mention explicitement des attentats du 11 septembre 2001, mais accuse le président Barack Obama de tromper les Américains et de « duper » les musulmans. « Ce menteur tente de berner les Américains en leur faisant croire qu'il vaincra Al-Qaïda en tuant telle ou telle personne. Mais il se soustrait au fait qu'il a été battu en Irak et en Afghanistan », a-t-il affirmé.

Le Lybien Abou Yahya al-Libi, de son vrai nom Hassan Mohamed Qaïd, est devenu le numéro deux d'Al-Qaïda lorsqu'Ayman al-Zawahiri a remplacé Oussama ben Laden, tué par une unité d'élite de l'armée américaine en mai 2011.

Al-Libi était considéré comme un leader charismatique et comme un héros dans les cercles islamistes pour avoir réussi à s'échapper d'une prison militaire américaine en Afghanistan en 2005. Il a notamment contribué à transformer Al-Qaïda en réseau terroriste international cherchant à faire des émules partout dans le monde.

Le département d'État américain avait offert une récompense de 1 million de dollars américains pour toute information menant à la capture d'Abou Yahya al-Libi. Il figure maintenant parmi une série de hauts dirigeants d'Al-Qaïda éliminés dans le cadre de la guerre clandestine contre le réseau terroriste que mènent les États-Unis au Pakistan.

Lundi, c'est le numéro deux d'Al-Qaïda au Yémen, le Saoudien Saeed Al-Shihri, qui a été tué dans une opération de l'armée dans l'est du pays, selon le ministère yéménite de la Défense.

PLUS: