NOUVELLES

Wall Street finit en baisse, prudente avant une réunion de la Fed

10/09/2012 04:35 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Wall Street a terminé la séance en baisse lundi, les investisseurs choisissant la prudence avant une réunion mercredi et jeudi de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui pourrait annoncer des mesures de soutien à l'économie: le Dow Jones perdait 0,39% et le Nasdaq 1,03%.

Selon des chiffres définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average a lâché 52,35 points à 13.254,29 points et le Nasdaq 32,40 points à 3.104,02 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,61% (-8,84 points) à 1.429,08 points.

"Après avoir atteint en fin de semaine dernière des niveaux plus vus depuis fin 2007, porté notamment par l'annonce de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne, le marché est en position d'attente avant la Fed", a noté David Levy, de Kenjol Capital Management.

Les investisseurs, qui n'échangent que de "faibles volumes", "essaient de déterminer quelles sortes de mesures vont mettre en place" les membres de la banque centrale américaine lors de leur prochaine réunion de politique monétaire mercredi et jeudi, a souligné Jody Giraldo, analyste à Equity Station.

Les indices étaient aussi tirés vers le bas par le repli du titre d'Apple (-2,60% à 662,74 dollars), qui, selon les rumeurs, doit présenter mercredi une nouvelle version de son iPhone.

Le groupe "représente près de 5% du S&P 500 et quand une action a un tel poids et recule de 2,5%, cela pèse sur l'ensemble du marché", a noté M. Levy.

Les marchés "étaient aussi tournés vers l'Europe avant la tenue des élections aux Pays-Bas" et la décision de la Cour constitutionnelle allemande sur la légalité du fonds permanent d'aide de la région mercredi, ont souligné les analystes de Wells Fargo.

L'institution de Karlsruhe, qui examine depuis le 10 juillet six plaintes visant à bloquer la ratification du mécanisme européen de stabilité (MES) et du pacte budgétaire, dira si le président de la République, Joachim Gauck, peut signer les textes de loi déjà adoptés par le Parlement, qui dotent la zone euro de ces nouveaux outils.

"On attend de voir comment la décision de la cour allemande va affecter les projets (du président de la BCE) Mario Draghi d'achats d'obligations" des Etats en difficultés de la zone euro, a noté M. Giraldo.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a avancé à 1,683% contre 1,661% vendredi et celui à 30 ans à 2,842% contre 2,826%.

jum/sl/mdm

PLUS:afp