TORONTO, 10 sept 2012 (AFP) - L'un des réalisateurs du film "Cloud Atlas", Lana Wachowski, a affiché cette semaine publiquement pour la première fois son passage au sexe féminin, apparaissant avec des dreadlocks roses au festival du film de Toronto.

Le changement de sexe de Lana alimentait les rumeurs depuis longtemps mais n'avait encore jamais été confirmé, la cinéaste évitant interviews et tournées de promotion et faisant figurer dans ses contrats une clause de refus de contacts avec les médias.

Puis, le mois dernier, une vidéo promotionnelle l'a montrée en robe rose et Wachowski a raconté dans une interview au magazine New Yorker qu'à l'école elle ne savait pas si elle devait se mettre du côté des garçons ou du côté des filles, et se plaçait finalement à mi-chemin. "Exactement où c'était ma place, entre les deux", a-t-elle dit.

L'article du New Yorker a révélé que Larry s'était séparé de sa femme alors qu'il tournait les deux dernières parties de la trilogie "Matrix", après une longue période d'angoisse et de dépression.

En 2009, Larry a divorcé, a commencé à vivre comme Lana et a finalement épousé une autre femme.

"Je sais que beaucoup de gens meurent de curiosité de savoir si je me suis faite opérer pour avoir un vagin, mais je préfère garder cette information entre ma femme et moi", a souligné Lana Wachowski dans la même interview.

Lors d'une conférence de presse consacrée dimanche à la première de "Cloud Atlas", un film de science-fiction avec des voyages dans le temps et des changements de sexe, tiré d'un roman de David Mitchell, la cinéaste a expliqué pourquoi elle est sortie du silence.

"J'ai senti une certaine responsabilité vis-à-vis de la communauté GLBT (gais, lesbiennes, bisexuels et transsexuels) et certaines personnes m'ont demandé d'être plus ouverte au public", a-t-elle indiqué, tout en précisant que tant elle que son frère cadet Andy --coréalisateur avec elle et Tom Tykwer de "Cloud Atlas"-- préféraient la discrétion.

"Moi et Andy, nous aimons notre vie privée, notre anonymat. Etre célèbre ne vous améliore pas. Nous pensons qu'en fait cela peut abîmer votre vie. Donc c'était une grande décision et cela a pris beaucoup de temps", a encore dit Lana Wachowski.

Mais avec le lancement de leur dernier film qui "porte sur le dépassement de notre peur de +l'autre+ et le dépassement des frontières de +l'autre+, il a paru naturel de le faire maintenant", a-t-elle conclu.