NOUVELLES
10/09/2012 05:49 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Tuerie de Chevaline: évacuation autour du domicile de la famille al-Hilli en G-B

CLAYGATE, Royaume-Uni - La police a fait évacuer plusieurs maisons et amené une équipe de déminage lundi à Claygate, dans le sud-est de la Grande-Bretagne, invoquant des inquiétudes liées à la découverte d'objets dans le pavillon de la famille al-Hilli, victime de la tuerie dans les Alpes françaises la semaine dernière.

Un camion de déminage de l'armée est arrivé peu après l'élargissement du périmètre de sécurité pour examiner des bâtiments situés dans le jardin de la famille. Les médias ont également été priés de reculer de près de 200 mètres. Les démineurs sont repartis dans l'après-midi et le bouclage a été levé, les voisins pouvant retourner chez eux.

La police du Surrey a seulement affirmé dans un communiqué que les objets trouvés n'étaient finalement pas dangereux. Claygate se trouve à environ 27 kilomètres au sud-ouest de Londres.

Des enquêteurs britanniques et français perquisitionnent depuis le week-end la maison des victimes de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie).

Le père, Saad al-Hilli, 50 ans, la mère, Iqbal, dentiste, et probablement la grand-mère maternelle, ont été retrouvés tués par balles mercredi avec un cycliste français.

Les deux fillettes du couple, Zeena, 4 ans, et Zaina, 7 ans, ont survécu. L'aînée, gravement blessée par des coups violents à la tête et par balle à l'épaule, a été opérée deux fois avec succès avant d'être sortie dimanche de son coma artificiel par les médecins. Elle restait hospitalisée lundi tandis que la plus jeune est rentrée en Grande-Bretagne dimanche avec deux membres de sa famille venus la chercher.

Les autorités explorent notamment la piste d'une possible querelle d'argent entre Saad al-Hilli et son frère, Zaid, qui nie cependant tout conflit. L'agence Associated Press a eu communication d'un courrier électronique dans lequel Saad évoque des tensions avec Zaid au sujet de l'héritage de leur père.

PLUS:pc