NOUVELLES

Teck Resources avoue avoir pollué le fleuve Columbia

10/09/2012 07:57 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

La minière Teck Resources a ratifié une entente avec des plaignants américains dans laquelle elle avoue avoir pollué le fleuve Columbia dans l'État de Washington pendant plus de 100 ans.

Teck Resources opère une usine de zinc depuis 1896 sur la rive du fleuve Columbia dans la communauté de Trail, à 10 kilomètres au nord de la frontière canado-américaine.

La minière aurait rejeté les eaux usées de cette fonderie dans le fleuve entre 1896 et 1995.

Dans le cadre de cette entente, les deux parties s'entendent sur certains faits afin d'éviter de longues procédures judiciaires.

Le procès au civil a lieu en vertu d'une loi américaine qui vise à assurer la restauration des milieux endommagés par les activités industrielles.

La prochaine étape du procès doit décider si Teck Resources devra payer les coûts de restauration du fleuve.

Cette étape du procès a toutefois été remise à plus tard. Entre temps, la minière devra compléter une étude sur la condition du fleuve Columbia.

Des études récentes ont par ailleurs démontré que la qualité de l'eau dans le fleuve Columbia aux environs de la frontière canado-américaine est conforme tant aux normes canadiennes qu'américaines.

L'eau près des plages du fleuve est propre à la baignade et les poissons qui s'y trouvent seraient aussi bien portants que les poissons des autres rivières de l'État de Washington.

PLUS: