NOUVELLES

Syrie: le général Tlass se dit contre une intervention militaire étrangère

10/09/2012 03:45 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

PARIS - Le général syrien Manaf Tlass, premier membre du cercle rapproché du président Bachar al-Assad à faire défection pour rejoindre l'opposition, s'est dit opposé à une intervention militaire étrangère en Syrie.

Dans un entretien à BFM-TV, il a déclaré que «le peuple syrien est capable de se libérer par lui-même», selon la traduction de la chaîne d'information française.

Le général Tlass est le fils de l'ancien ministre de la Défense Mustafa Tlass, homme de confiance du défunt président Hafez al-Assad, auquel a succédé Bachar el-Assad.

Sa défection, survenue en juillet, a été saluée comme une grande victoire par beaucoup de militants syriens. Mais beaucoup au sein de l'opposition le regardent avec méfiance, le soupçonnant d'être seulement intéressé par le pouvoir.

PLUS:pc