NOUVELLES

Somalie: le président sortant reconnait sa défaite

10/09/2012 03:01 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le président somalien sortant Sharif Cheikh Ahmed a reconnu lundi à Mogadiscio sa défaite et il s'est dit prêt à travailler aux côtés du nouveau président élu par le Parlement, l'universitaire Hassan Cheikh Mohamoud.

"Je félicite mon frère Hassan Mohamoud pour sa victoire qui est équitable et je m'en réjouis, je suis prêt à travailler avec lui comme j'aurais aimé que les gens travaillent avec moi si j'avais gagné l'élection", a déclaré l'ancien chef islamiste.

"Je vais quitter cette place sans aucun ressentiment car je suis heureux que mon pays ne soit plus dans une période de transition", a poursuivi le président sortant devant les parlementaires qui lui ont préféré son rival, a constaté un journaliste de l'AFP présent lors du vote.

S'exprimant aussitôt après, le nouveau chef d'Etat a "remercié tout ceux qui ont participé à ce processus historique". "Ce qui s'est passé aujourd'hui sera écrit en lettres d'or dans l'histoire somalienne (...) j'espère que la Somalie se dirige désormais vers le meilleur et que tous nos problèmes sont de l'histoire ancienne", a déclaré Hassan Cheikh Mohamoud, en rendant hommage au bilan de "son ami" le président sortant.

L'élection du chef de l'Etat a parachevé un long et complexe processus politique parrainé par l'ONU, destiné à remplacer les différentes autorités de transition qui se sont succédées depuis 2000 par des institutions pérennes et à doter la Somalie d'un réel gouvernement central dont elle est privée depuis la chute du président Siad Barre en 1991, qui l'a plongée dans le chaos.

amu-nur-bb/ayv/de

PLUS:afp