NOUVELLES

Sept personnes tuées dans des violences en Irak

10/09/2012 02:40 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Sept personnes ont été tuées dans des attaques survenues lundi en Irak, a-t-on appris auprès de sources médicale et sécuritaire.

L'explosion d'une bombe fixée à un minibus a tué trois civils et blessé deux soldats, dans la région de Moussayeb, à environ 60 km au sud de Bagdad, selon un officier de l'armée irakienne et un médecin de l'hôpital de Moussayeb.

A Kirkouk, à 240 km au nord de Bagdad, des inconnus ont abattu Abbas Mehdi Najaf Agha, un responsable local, selon une source au sein des forces de police. Un médecin de l'hôpital municipal a confirmé son décès.

A Bayaa, un quartier du sud de Bagdad, une voiture piégée a explosé près d'un café vers 20H30 (17H30 GMT), tuant trois personnes et en blessant au moins 18 autres, selon un responsable du ministère de l'Intérieur et une source médicale.

Samedi et dimanche, une vague d'attentats revendiqué par l'Etat islamique d'Irak, une branche d'Al-Qaïda, avait secoué le pays, faisant près d'une centaine de morts et plus de 400 blessés.

Si les violences ont considérablement diminué par rapport aux sanglantes années 2006-2007, elles restent encore très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

str-gde/hj

PLUS:afp