NOUVELLES

Québec: funérailles nationales pour l'homme tué le soir des élections

10/09/2012 04:52 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le technicien tué par balle la semaine dernière à Montréal au moment où les indépendantistes québécois fêtaient leur retour au pouvoir a été inhumé lundi après des funérailles nationales en présence notamment de la Première ministre élue de la province, Pauline Marois.

Denis Blanchette, 48 ans, avait perdu la vie dans la nuit de mardi à mercredi lorsqu'un homme avait ouvert le feu devant la salle de concert où Mme Marois, tout juste élue, prononçait son discours de victoire.

Un second technicien avait été blessé dans la fusillade et l'auteur présumé de l'attaque, un sexagénaire anglophone qui avait ensuite crié "Les Anglais se réveillent" au moment de son arrestation, avait tenté de mettre le feu au bâtiment.

"Je crois que nous devons beaucoup à la famille de Denis Blanchette. Car on sait qu'il a évité un drame encore plus grave qu'il ne l'a été", a déclaré Mme Marois à la presse après la cérémonie religieuse organisée dans la métropole québécoise.

La nouvelle chef de gouvernement, qui doit rapidement prendre ses fonctions, avait été évacuée de la scène manu militari par ses gardes du corps, avant de finalement revenir terminer son allocution, une fois l'auteur présumé des coups de feu arrêté.

Des dizaines d'anonymes s'étaient massés à l'extérieur de l'église, certains arborant des drapeaux québécois. Plusieurs hauts dignitaires étaient en outre présent, dont le ministre fédéral des Anciens combattants Steve Blaney.

Cette affaire avait choqué le Québec et le Canada, où les attaques par balles sont bien moins fréquentes qu'aux Etats-Unis voisins.

L'auteur présumé de la fusillade, Richard Henry Bain, a été inculpé jeudi dernier de meurtre avec préméditation et de trois tentatives de meurtre.

sab/mdm

PLUS:afp