NOUVELLES

Le numéro deux d'Al-Qaïda au Yémen tué dans une frappe aérienne

10/09/2012 08:30 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le numéro deux d'Al-Qaïda au Yémen a péri lundi dans une frappe aérienne qui a tué cinq autres personnes voyageant dans la même voiture, selon des responsables du ministère yéménite de la Défense.

Le Saoudien Saeed Al-Shihri a été tué alors qu'il quittait une maison dans la province d'Hadramawt dans le sud du pays, selon ces responsables qui ont requis l'anonymat. Ils ont dit soupçonner que le missile avait été tiré par un drone américain.

De hauts responsables américains ont confirmé l'information, sans toutefois indiquer si les États-Unis ont joué un rôle dans la frappe aérienne.

Les Américains, qui ont déjà eu recours aux drones dans le passé pour neutraliser des membres d'Al-Qaïda au Yémen, n'ont pas l'habitude de faire de commentaires sur de telles attaques. Les personnes interrogées par l'Associated Press ont parlé sous le couvert de l'anonymat.

Saeed Al-Shihri a combattu en Afghanistan. Il a passé six ans à la prison de la base militaire navale américaine de Guantanamo Bay, sur l'île de Cuba, avant d'être relâché et d'être renvoyé en Arabie saoudite pour être « réhabilité ».

La branche yéménite de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda est considérée comme la plus active au monde. Elle serait derrière de nombreuses tentatives d'attentat sur des cibles américaines, dont la tentative ratée de faire sauter des explosifs dans un avion qui s'apprêtait à atterrir à Détroit, le 25 décembre 2009.

Associated Press

PLUS: