NOUVELLES
10/09/2012 09:08 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le militant bahreïni des droits de l'Homme Nabil Rajab reste en prison

Une cour d'appel de Bahreïn a rejeté lundi une demande de libération, sous caution, du militant chiite des droits de l'Homme Nabil Rajab qui purge une peine de prison de trois ans pour participation à des manifestations interdites.

La cour a décidé de tenir sa prochaine audience le 27 septembre, ont précisé des sources judiciaires.

M. Rajab a dénoncé devant la cour les conditions de sa détention, affirmant être maintenu à l'isolement dans une cellule sentant notamment les viandes d'animaux en décomposition.

Il a ajouté qu'après une plainte, la cellule avait été nettoyée.

Nabil Rajab avait été condamné le 16 août en première instance à trois ans de prison ferme pour participation à des manifestations interdites, suscitant le "trouble" des pays occidentaux qui avaient rappelé leur attachement à la liberté d'expression.

Il avait été acquitté ou condamné à des amendes dans d'autres affaires notamment pour insulte aux sunnites.

Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation du régime, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce pays à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

bur/mh/vvo

PLUS:afp