NOUVELLES
10/09/2012 06:41 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Le Japon va acheter des îles de l'archipel des Senkaku

TOKYO - Tokyo a annoncé lundi sa décision d'acheter des îles de l'archipel inhabité des Senkaku, en mer de Chine orientale, contrôlé par le Japon mais également revendiqué par la Chine et Taïwan.

Le gouvernement japonais, a précisé son secrétaire général Osamu Fujimura, va acheter les trois îles à une famille japonaise, reconnue comme actuelle propriétaire. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué.

La décision du gouvernement japonais, prise lundi en comité interministériel, devrait encore accroître les tensions entre Tokyo et Pékin, qui donne à l'archipel le nom de Diaoyu. Cette nationalisation reflète le souhait du Japon de créer un environnement «stable et sûr», et n'est pas destiné à irriter les autorités chinoises, a assuré M. Fujimura.

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Le, a déclaré que Pékin suivrait «de près» l'évolution de la situation et prendrait «les mesures nécessaires pour préserver la souveraineté de la Chine».

Le 19 août, des nationalistes japonais avaient brièvement débarqué sur la plus grande des îles de l'archipel, Uotsuri, et hissé des drapeaux nippons avant de repartir.

Ces militants étaient arrivés à bord d'une flottille d'une vingtaine de bateaux, transportant également des députés ultraconservateurs. Les autorités japonaises avaient interdit ce débarquement, mais les garde-côtes présents sur zone ne sont pas intervenus.

Quelques jours auparavant, le Japon avait expulsé des militants chinois qui avaient débarqué sur l'archipel, situé en mer de Chine orientale près de Taïwan et de l'île japonaise d'Okinawa.

Cet archipel inhabité est sous souveraineté nippone depuis 1895. Sa valeur réside surtout dans son emplacement stratégique, les riches ressources halieutiques et de possibles gisements de gaz naturel.

Les Chinois déclarent avoir découvert ces îlots au XIVe siècle. Ils sont également revendiqués par Taïwan.

PLUS:pc