NOUVELLES
10/09/2012 11:26 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

La tempête tropicale Leslie frappe durement les provinces maritimes

ST-JEAN, T.-N.-L. - Un important nettoyage s'est mis en branle en fin de journée mardi après le passage de la puissante tempête tropicale Leslie sur Terre-Neuve-et-Labrador, et a rappelé aux habitants de la province le refrain qui avait été récité à maintes reprises après l'ouragan Igor il y a deux ans: ç'aurait pu être pire.

Leslie a entraîné des vents violents et de fortes pluies dans le secteur ouest de l'île, arrachant au passage des toitures et le revêtement extérieur de certaines résidences, déracinant des arbres et privant plusieurs localités d'électricité, en plus de forcer l'annulation de tous les vols à l'aéroport de Saint-Jean.

Des travailleurs des services publics de la capitale s'affairaient à réparer le réseau électrique après que 40 000 abonnés eurent été privés de courant, tandis que les policiers demandaient aux gens de demeurer à l'intérieur afin d'éviter d'être blessés par des débris volants et pour faciliter la réouverture des routes.

Au pire de la tempête, 100 000 personnes à Saint-Jean et dans la péninsule d'Avalon ont été privées de courant pendant quelques heures.

La première ministre terre-neuvienne Kathy Dunderdale a déclaré qu'on ne rapportait aucun blessé grave ni aucune évacuation majeure. Sept familles de Saint-Jean ont cependant dû être relocalisées après que leurs logements sociaux eurent été endommagés par la puissance tempête, a-t-elle précisé.

«Nous avons affronté la tempête la tête haute et voulions mettre à l'épreuve notre plan d'urgence, voulions voir comment nos infrastructures allaient réagir», a-t-elle dit après le passage de la tempête mardi après-midi.

«Vous pouvez procéder à toutes sortes de tests, mais il n'y en a qu'un seul qui compte et c'est lorsque vous êtes confrontés à un événement climatique de cette envergure.»

La province a amélioré ses protocoles de prévention des désastres naturels après qu'Igor eut causé pour 125 millions $ en dommages dans la partie est de l'île, isolant 90 communautés, dont 22 avaient déclaré l'état d'urgence.

«On ne peut se protéger contre tout, et en conséquence certaines propriétés ont été endommagées et ainsi de suite, en plus des pannes de courant. Mais elles sont mineures. Tout le monde est sain et sauf, et c'est ça le principal.»

Selon le météorologue Bob Robichaud, du Centre de prévision des ouragans d'Environnement Canada, le centre de la tempête a touché terre à Fortune, vers 8h30, heure locale, se déplaçant vers le nord-nord-est à environ 65 kilomètres à l'heure.

Le centre décrit maintenant Leslie comme étant une tempête post-tropicale, puisque les bourrasques de vent ont atteint au maximum 120 kilomètres/heure.

Sa plus puissante rafale — 137 kilomètres/heure — a été enregistrée à Cape Pine, le point situé le plus au sud de la péninsule d'Avalon.

À l'aéroport de Saint-Jean, des rafales allant jusqu'à 132 kilomètres/heure ont été enregistrées. Les plus hautes vagues ont atteint 12 mètres de hauteur dans la baie de Placentia. Quelque 100 millimètres d'eau se sont aussi abattus sur la côte ouest.

La petite municipalité de Badger, au centre de Terre-Neuve, a déclaré l'état d'urgence par mesure de prévention et certaines résidences ont été évacuées.

La législature terre-neuvienne a été fermée pour la journée de mardi, tout comme l'ensemble des écoles. Le service de traversier entre Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse a été interrompu.

La tempête avait d'ailleurs aussi déferlé sur la péninsule de la Nouvelle-Écosse lundi et devait continuer de se déchaîner sur la province mardi.

De fortes précipitations ont fait sortir deux rivières néo-écossaises de leur lit, provoquant des inondations et des évacuations dans le comté de Colchester. Une école secondaire située près de la rivière Salmon a été évacuée par mesure de précaution et des avis d'évacuation ont également été émis dans certains secteurs de Truro.

Des avertissements de pluies intenses ont également été émis pour l'Ile-du-Prince-Édouard et les experts s'attendaient à ce que le sud du Labrador soit également affecté par la tempête.

PLUS:pc