BIEN-ÊTRE
10/09/2012 01:10 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

La cote d'amour du vin français ne cesse de progresser à l'étranger

Alors que les vignerons commencent selon les vignobles à vendanger le millésime 2012, les étrangers affirment leur envie grandissante de mieux connaître vins et spiritueux français, dont les exportations sont en hausse de 14% au premier semestre, selon la FEVS.

Au cours des six premiers mois de l'année, comparés à la même période en 2011, les exportations de vins et de spiritueux français ont progressé de 14%, pour représenter cinq milliards d'euros. Les étrangers ont démontré une envie particulièrement affirmée de goûter aux vins de Bordeaux (+31%) et au Cognac (+20%).

"Les vins français à l'export reprennent sensiblement leurs parts de marché, atteignant les niveaux d'avant la crise", explique la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS). Bordeaux et la Champagne restent les vignobles produisant les vins français les plus exportés. Cependant, la Bourgogne (+15%) et le pays d'Oc (+19,5%) bénéficient également d'une demande accrue des étrangers.

Du côté des spiritueux, le bilan semestriel est plus nuancé avec, certes, une hausse des exportations en terme de valeur, à 1,5 milliard (+16%), mais une baisse en volume de 1%.

L'Europe est la destination première des vins et des spiritueux français, juste devant l'Asie, puis l'Amérique. A noter le bond de 32% des exportations vers la Russie, les Emirats Arabes Unis et l'Australie.

"Près de 40% du vignoble français sont destinés aux exportations de vins, d'eaux-de-vie de vins et spiritueux", rappelle Louis Fabrice-Latour, Président de la FEVS.