NOUVELLES

La "caravane" contre la guerre anti-cartels est arrivée à Washington

10/09/2012 04:33 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Une "caravane de la paix", partie du Mexique pour dénoncer les méthodes de lutte contre les cartels de la drogue dans le pays, est arrivée lundi à Washington après un mois de périple.

Une centaine de militants ont débarqué d'une petite flottille de bus pour trois jours d'événements et de manifestations dans la capitale américaine.

Leur voyage avait débuté le 10 août. Ils ont depuis traversé 25 villes américains et parcouru près de 10.000 km, mais aucun rendez-vous avec des responsables américains n'était prévu.

Ces opposants aux mesures anti-drogue actuellement privilégiées plaident pour la dépénalisation de certaines substances et appellent les Etats-Unis à en faire plus pour enrayer le flux d'armes à travers la frontière et freiner le blanchiment d'argent.

"Nous avons réussi à rassembler ceux que la guerre (contre la drogue) sépare, des communautés qui étaient très éloignées, comme les Hispaniques et les Noirs américains", s'est félicité lundi à Washington le poète mexicain Javier Sicilia, à l'origine du mouvement, qui regroupe environ 100 ONG américaines et 50 autres mexicaines.

M. Sicilia est l'un des principaux pourfendeurs de l'offensive militaire contre les cartels menée depuis 2006 par le président Felipe Calderon depuis l'assassinat de son fils en mars 2011. Cette offensive, conjuguée aux affrontements entre trafiquants de drogue ont fait plus de 50.000 morts en moins de six ans, dont un nombre indéterminé de personnes étrangères au crime organisé.

M. Sicilia et ses hôtes américains, parmi lesquels le groupe de défense des droits de l'homme Washington Office on Latin America, doivent se rendre au Congrès dans l'espoir d'être reçus par des élus américains.

Ils doivent aussi manifester devant la Maison Blanche avant de mettre un terme à leur voyage américain avec une veillée mercredi.

lz/dw/mdm/jca

PLUS:afp