NOUVELLES
10/09/2012 11:15 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Kodak annonce de nouvelles suppressions d'emplois pour faire des économies

Le géant déchu de la photographie Kodak, en faillite, va encore supprimer 1.000 emplois d'ici la fin de l'année pour faire des économies, et n'exclut pas des mesures supplémentaires, a-t-il indiqué lundi, en annonçant aussi le départ de plusieurs dirigeants.

"Le groupe a réduit ses effectifs d'environ 2.700 salariés dans le monde depuis le début de 2012" et "s'attend à réduire ses effectifs d'environ 1.000 salariés supplémentaires d'ici fin 2012", écrit Kodak dans un communiqué, chiffrant les économies à 330 millions de dollars par an.

"Une analyse est en cours sur d'autres réductions opérationnelles et des effectifs", ajoute-t-il.

"Nous devons réduire de manière importante et rapidement notre structure de coûts, qui est conçue pour un groupe beaucoup plus grand et aux activités plus diversifiées", a commenté le PDG, Antonio Perez, cité dans le communiqué.

Kodak a annoncé parallèlement une réorganisation de sa direction, avec notamment le départ de sa directrice financière, Antoinette McCorvey, et de son directeur d'exploitation, Philip Faraci.

Mme McCorvey sera remplacée à titre provisoire par Rebecca Roof, une responsable de la société AlixPartners, qui conseille Kodak pour sa restructuration. Le groupe ne donne pas d'indication sur le remplacement de M. Faraci.

Kodak a déposé son bilan le 19 janvier pour se restructurer à l'abri des demandes de ses créanciers, victime au bout de 131 ans d'existence du retard pris dans le numérique.

Pour se renflouer, le groupe a entrepris de vendre une série d'activités, et mis aux enchères plus de 1.100 brevets, pour lesquels toutefois les offres seraient décevantes, selon la presse.

soe/sl/are

PLUS:afp