NOUVELLES

Gagnant de deux tournois du Grand Chelem, Peliwo est prêt à faire le saut

10/09/2012 07:26 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Filip Peliwo quitte le monde du tennis junior au premier rang et avec deux titres du Grand Chelem en poche, fin prêt à faire son nom chez les professionnels.

Le jeune homme de 18 ans, originaire de Vancouver, a déjà disputé 12 tournois de niveau inférieur chez les pros, encaissant plus de 10 000 $ US. Sa vie de professionnel débutera toutefois pour de bon le 17 septembre lors d'un tournoi qui sera présenté à Markham, en Ontario.

«Je crois que je suis vraiment prêt à faire la transition», a déclaré Peliwo lundi, en entrevue au centre national de tennis à Montréal. «Je participe à quelques évènements depuis un an et demi déjà.

«Je sais que je peux atteindre les plus hauts niveaux si je continue à travailler fort et à rester en santé. J'ai hâte de voir comment les choses vont se dérouler.»

Chose certaine, il n'a plus rien à prouver chez les juniors.

Cet été, il est devenu le premier Canadien à mettre la main sur un titre du Grand Chelem lorsqu'il a gagné à Wimbledon tout comme sa compatriote Eugenie Bouchard.

Peliwo a réussi l'exploit deux fois plutôt qu'une en ayant le dessus en trois manches sur l'Anglais Liam Broady lors de la finale junior des Internationaux des États-Unis.

Cette victoire lui garantit de rester au premier rang du classement mondial junior jusqu'à la fin de l'année, ce qui lui permettra de poursuivre sa carrière chez les professionnels à temps plein.

«Je me sens bien, je n'ai plus à me soucier du niveau junior», a indiqué celui qui a aussi atteint la finale des Internationaux d'Australie et de France.

«Je suis toujours le négligé. Je suis classé au 609e rang. Je peux simplement utiliser mon style de jeu, apprendre et gagner quelques matchs.»

Remporter des tournois du Grand Chelem n'est pas un gage de succès chez les pros.

Andy Murray (2004), Jo-Wilfried Tsonga (2003), Andy Roddick (2000) et David Nalbandian (1998) ont tous gagné à New York au niveau junior, mais il y a autant de champions qui n'arrivent pas à percer chez les professionnels.

«Le fait d'être comparé à tous ces joueurs est tout simplement incroyable, a commenté Peliwo. C'est bien d'avoir suivi leurs traces.»

Peliwo est devenu le premier joueur à atteindre la finale des quatre tournois du Grand Chelem la même année depuis l'Australien Mark Kratzmann en 1984. Ce dernier a connu une carrière respectable chez les pros, décrochant 18 titres en doubles, avant de se consacrer au cricket.

Louis Borfiga, vice-président du développement de l’élite chez Tennis Canada, croit que le joueur de cinq pieds 11 pouces a encore du travail à accomplir afin de connaître du succès.

«La transition entre les deux niveaux est très difficile à faire, mais il a du talent, a-t-il affirmé. Son jeu en fond de terrain est très bon et il peut encore améliorer plusieurs aspects, comme son service.»

«Il frappe bien la balle. Il est aussi très rapide. Je crois qu'il est promis à un bel l'avenir.»

PLUS:pc