NOUVELLES
10/09/2012 11:52 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Election en Somalie: le président sortant au coude-à-coude avec un outsider

Le président somalien sortant Sharif Cheikh Ahmed est arrivé en tête lundi au premier tour de la présidentielle, au coude-à-coude avec un candidat issu de la société civile et ne faisant pas partie des favoris, a constaté un journaliste de l'AFP.

Sharif Cheikh Ahmed a recueilli 64 voix parmi les parlementaires réunis à Mogadiscio, contre 60 à Hassan Cheikh Mohamoud. Un deuxième tour doit départager les deux hommes, ainsi que les deux candidats arrivés ensuite, le Premier ministre sortant Abdiweli Mohamed Ali (30 voix) et Abdikadir Osoble (27 voix).

Les 229 députés somaliens - sur le total de 275 devant siéger à terme - réunis sous très haute sécurité dans l'enceinte de l'ex-école de police, devaient départager 25 candidats.

L'élection du chef de l'Etat doit parachever le long et complexe processus politique parrainé par l'ONU, destiné à remplacer les différentes autorités de transition qui se sont succédées depuis 2000 par des institutions pérennes et à doter la Somalie d'un réel gouvernement central dont elle est privée depuis plus de 20 ans.

La Somalie a plongé dans la guerre civile et le chaos depuis la chute du président Siad Barre en 1991 et le pays est livré depuis aux chefs de guerre, milices islamistes et gangs criminels, notamment de pirates, qui se partagent le pays.

L'embryon d'armée somalienne, appuyée d'une part par la force de l'Union africaine (Amisom), d'autre part par l'armée éthiopienne entrée en novembre en Somalie, a récemment remporté plusieurs succès militaires contre les insurgés islamistes shebab, qui contrôlent néanmoins une vaste partie du sud et du centre du pays.

amu-ayv/bb/de

PLUS:afp