NOUVELLES
10/09/2012 12:18 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Drame familial à Saint-Edmond-de-Grantham : le coroner sévère à l'endroit des médias

Dans son rapport d'investigation produit à la suite du décès de deux jeunes enfants, le 2 mai 2011, à Saint-Edmond-de-Grantham, le coroner Yvon Garneau recommande que les médias fassent preuve de jugement dans la diffusion d'informations concernant les drames familiaux.

Le coroner Garneau en vient à la conclusion que la cause la plus probable du décès de Florence Houle, 2 ans, et de son frère Zachary, 8 ans, est l'asphyxie causée par un incendie. Les deux enfants ainsi que leur frère qui a survécu au drame étaient à bord d'un véhicule dont le père a, selon toute vraisemblance, provoqué l'explosion. Il s'est ensuite donné la mort.

Le corps sans vie du père, Martin Houle, 37 ans, a été découvert par des randonneurs dans un boisé, le lendemain matin, près du 1380, rang 10, à Saint-Edmond-de-Grantham.

Les médias invités à la prudence

Dans son rapport, le coroner réclame qu'on intensifie les démarches afin d'éviter d'autres drames familiaux. Me Garneau est d'avis qu'il y a un effet d'entraînement dans ce genre de situation. « Il faut qu'on intensifie les démarches pour trouver des solutions avant qu'un autre drame familial ne survienne. Je suis aussi d'avis qu'il y a souvent l'effet d'entraînement dans ce genre de situation », soutient-il.

Me Garneau suggère aussi que la diffusion d'informations sur les drames familiaux soit restreinte et pertinente tout en respectant le droit du public à l'information.

Selon une experte en psychologie, Suzanne Léveillée, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, ces personnes ont de la difficulté à composer avec le stress lié à la rupture amoureuse ou aux enjeux de la garde des enfants. « Elles peuvent se sentir une victime du système judiciaire, en colère et en détresse. Ces personnes présentent une personnalité fragile et, face à certains stress, n'arrivent pas à se contenir et passent à l'acte. De plus, dans cette période de fragilité intense (qui peut durer de quelques jours à quelques mois), il est fort possible qu'elles deviennent influençables par les commentaires des gens autour d'elles, incluant les propos et événements comme les drames familiaux relatés par les médias. »

PLUS: