NOUVELLES

Dépouillement judiciaire demandé dans Saint-François

10/09/2012 02:42 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Un texte de Geneviève Proulx

La candidate du Parti libéral du Québec, Nathalie Goguen, demande un dépouillement judiciaire dans la circonscription de Saint-François.

La requête a été déposée aux greffes du palais de justice de Sherbrooke lundi matin.

Il y est allégué que la candidate du PLQ « a des motifs raisonnables de croire que des scrutateurs ou le Directeur du scrutin ont compté ou rejeté illégalement des bulletins de vote ou dressé un relevé de dépouillement inexact des dits votes. »

Selon la requête, le recensement des votes au lendemain du scrutin du 4 septembre dernier établit que le bureau de vote 188 comporte une erreur de 50 votes, en faveur du candidat du Parti québécois, Dr Réjean Hébert. Aussi, un total de 575 bulletins ont été rejetés.

L'audition de la requête aura lieu à 15 h lundi après-midi.

Ce n'est pas parce que l'écart est mince qu'un candidat peut nécessairement adresser une demande de recomptage. Il y a dépouillement judiciaire lorsque le nombre de votes séparant le candidat qui a reçu le plus grand nombre de votes de tout autre candidat est inférieur à un millième des votes exprimés, ce qui n'est pas le cas de Richmond et de Saint-François.

Le Dr Réjean Hébert l'a emporté par 110 voix sur la candidate libérale Nathalie Goguen.

Celle qui occupe également un poste de conseillère municipale à la Ville de Sherbrooke a laissé entendre dès le soir de sa défaite qu'elle envisageait l'option du dépouillement judiciaire.

Dans la circonscription de Richmond, où un dépouillement judiciaire était également envisagé, le Parti québécois a annoncé qu'il acceptait le résultat.

PLUS: