NOUVELLES

Argentine: enquête pour évasion fiscale présumée sur les transferts de joueurs

10/09/2012 04:11 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

La justice argentine enquête sur une évasion fiscale présumée concernant les transferts de 444 joueurs de football, dont des stars comme Sergio "Kun" Aguero, de Manchester City, et Javier Mascherano, du FC Barcelone.

"Il y a une enquête en cours pour évasion fiscale supposée dans des transferts de footballeurs" dont certains remontent à 1976, a déclaré lundi à l'AFP une source judiciaire sous couvert d'anonymat, confirmant une information publiée dans des médias locaux.

Les transferts d'Aguero vers l'Atletico de Madrid en 2006 et celui de Mascherano, de River Plate au Corinthians (Brésil) en 2005 sont notamment visés par cette enquête, comme ceux des Argentins Pablo Zabaleta (Manchester City), Ever Banega (Valence, Espagne), Martin Demichelis et Pablo Piatti (Valence) et de l'Uruguayen Diego Forlan (Inter de Porto Alegre).

Ce scandale éclate alors au moment où l'Administration des impôts (AFIP) a lancé une campagne de contrôles tous azimuts, notamment sur les achats de touristes argentins à l'étranger et sur les personnes qui ne paient pas leurs impôts alors qu'ils habitent dans des zones huppées.

Le magistrat fédéral Norberto Oyarbide "demande à l'AFIP de lui dire si des impôts ont été payés dans les opérations commerciales liées à ces joueurs", a précisé la source judiciaire à l'AFP.

L'AFIP devra ainsi vérifier si tous les impôts dus ont été réglés au moment où ces joueurs ont été transférés d'Argentine vers un club étranger.

Les transferts, qui autrefois se faisaient sans intermédiaires, sont devenus très opaques avec l'apparition de toute une série d'investisseurs qui en sont devenus les principaux acteurs. L'AFIP a annoncé en août qu'elle enquêtait sur des transferts triangulaires aux modalités destinées à échapper aux impôts.

"Nous avons détecté des irrégularités dans des transferts de joueurs de première division", avait affirmé l'AFIP le 21 août dernier.

"L'un des cas les plus emblématiques est celui de Jonathan Bottinelli transféré vers River Plate au cours d'une étrange opération dans laquelle apparaît un club chilien" dans le quel il n'a jamais joué, a ajouté l'Administration des impôts.

L'AFIP a ainsi bloqué les opérations de 146 représentants de joueurs et a demandé que 12 joueurs, dont Bottinelli, soient empêchés de jouer tant que leur situation n'aurait pas été clarifiée.

Le juge Oyarbide mène également une enquête sur l'utilisation de faux passeports de l'Union européenne dans des transferts: sont impliqués notamment l'ancien défenseurs de Boca Juniors Juan Forlin et l'ancien gardien de but de River Plate Juan Pablo Carrizo.

dm-ial/ag/el

PLUS:afp