(bum) Selon mythealthnewsdaily.com, une étude allemande démontre que les adultes qui ont été allaités ont un risque beaucoup moins élevé de souffrir de dépression.

Les chercheurs ont vérifié ce fait auprès de 52 personnes en moyenne âgées de 44 ans. Ces patients étaient traités pour un diagnostic de dépression majeure. Leurs antécédents ont été comparés à 106 participants en bonne santé, n'ayant jamais souffert de dépression.

Le facteur soulevé consistait à savoir si le participant avait été allaité pendant au moins deux semaines ou, dans le cas des femmes, si elles avaient elles-mêmes allaité leurs enfants pendant la même durée.

Les résultats démontrent que 73 % des gens en santé interrogés avaient été allaités. Quant aux participants souffrant de dépression, seulement 46 % d'entre eux avaient profité du lait maternel.

Fait encourageant, les résultats ont été corroborés quant au risque de dépression lorsque les facteurs suivants ont été intégrés : l'âge, le sexe (féminin ou masculin) et le niveau d'éducation de la mère.