NOUVELLES
10/09/2012 09:13 EDT | Actualisé 10/11/2012 05:12 EST

Al-Qaïda revendique la dernière série d'attentats en Irak

L'Etat islamique d'Irak (ISI), une branche d'Al-Qaïda, a revendiqué lundi dans un communiqué la vague d'attentats qui a ensanglanté le pays samedi et dimanche, au cours de laquelle près de 100 personnes ont péri.

Ces attentats, a indiqué l'ISI , "sont une réponse à la campagne de liquidation et de torture des prisonniers sunnites incarcérés dans les prisons safavides", terme utilisé par les extrémistes sunnites pour désigner les chiites.

L'Irak a exécuté 26 personnes au mois d'août. La justice irakienne affirme qu'une bonne partie d'entre elles faisaient partie d'Al-Qaïda.

"Cette nouvelle vague (d'attentats) a visé le gouvernement et les forces de sécurité. Les (insurgés) ont pu frapper la majorité des sites qu'ils visaient, malgré les mesures de sécurité prises par le gouvernement safavide", poursuit l'ISI.

La dynastie des Safavides, qui régna sur l'Iran de 1501 à 1736, a converti ce pays au chiisme sous l'autorité de son premier souverain, Ismaïl Ier (1487-1524). Au XVIe siècle, elle a occupé pendant une trentaine d'année une partie de l'actuel Irak, avant d'en être chassée par les Ottomans sunnites.

Dans la foulée, Al-Qaïda en Irak a annoncé une nouvelle vague d'attentats prochaine.

"Ce message (...) sera suivi d'un autre. Cette journée sera alors une nouvelle journée noire", prévient l'organisation.

La vague d'attentats qui a ensanglanté l'Irak samedi et dimanche a tué près de 100 personnes, dont une trentaine à Bagdad, et en a blessé plus de 400 autres, le jour où la justice irakienne condamnait le vice-président sunnite Tarek al-Hachémi à mort par contumace pour avoir commandité des assassinats.

ak-gde/hj

PLUS:afp