NOUVELLES
09/09/2012 02:29 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

US Open - Demi-finales: Djokovic mate Ferrer en deux jours

Le N.2 mondial Novak Djokovic rencontrera Andy Murray lundi en finale de l'US Open après sa victoire dimanche en demi-finale face à l'Espagnol David Ferrer, tête de série N.4, 2-6, 6-1, 6-4, 6-2.

Le Serbe, tenant du titre, atteint la finale de l'US Open pour la troisième fois consécutive pour ce qui sera sa troisième finale en Grand Chelem cette année (16h00 locale, 20h00 GMT).

L'Ecossais (N.3), qualifié dès samedi pour sa deuxième finale de l'US Open (après 2008) et sa cinquième en Grand Chelem grâce à une victoire sur le Tchèque Tomas Berdych (N.6), convoite le premier titre du Grand Chelem de sa carrière.

Cette seconde demi-finale avait été entamée samedi mais reportée en raison de forts orages à l'approche de New York, alors que Ferrer allait servir pour le gain du premier set à 5-2 face à un Djokovic tendu et mal en point.

"David avait beaucoup mieux géré le vent que moi (samedi), j'ai prié pour que le vent tombe dans la nuit, a déclaré Djokovic. Quand je suis revenu sur le court aujourd'hui (dimanche), j'étais un joueur différent."

La nuit a porté conseil au Serbe et c'est un Djokovic autrement plus tranchant qui est revenu sur un court Arthur-Ashe ensoleillé.

Après la perte de son premier set du tournoi, Djokovic s'est montré autrement plus sûr de lui, dirigeant les échanges et les ponctuant souvent d'accélérations dignes de son rang pour survoler la deuxième manche 6-1 en 38 minutes face à un Espagnol dont le nombre de coups gagnants était passé de 10 dans le premier set à 2 dans le deuxième.

Ferrer a encore craqué d'entrée dans la troisième manche, cédant son service sur un chapelet de fautes directes. Mais l'Espagnol n'avait pas dit son dernier mot.

Tenant mieux l'échange, il a su pousser +Djoko+ à la faute pour refaire son break de retard et revenir à 2-2. Mais Ferrer allait continuer à osciller entre le très bon et le moins bon, tandis que Djokovic, tel un fauve guettant sa proie, restait prêt à sauter sur la moindre opportunité.

C'est au septième jeu qu'une faute en coup droit a donné le break décisif à Djokovic qui a conclut le set d'un ace (6-4).

En confiance, le Serbe s'est envolé et a empoché les quatre premiers jeux du quatrième set. Plus rien ne pouvait l'arrêter et il a conclu le match sur un jeu blanc, sur une volée de coup droit croisée.

"Il n'y a rien à dire, Novak était meilleur que moi (dimanche), il a complètement mérité sa victoire" a concédé le Valencien, qui jouera le week-end prochain en Espagne une demi-finale de Coupe Davis face aux Etats-Unis.

str/bpe/smr

PLUS:afp