NOUVELLES
09/09/2012 05:04 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Robert Redford a dû convaincre Julie Christie de jouer dans son dernier film

TORONTO - La légende du cinéma Robert Redford a dû se montrer très persuasif pour convaincre Julie Christie de jouer dans son nouveau film, «The Company You Keep».

En entrevue dimanche au Festival international du film de Toronto, M. Redford a confié qu'il avait été fasciné par la prestation de Mme Christie dans le long métrage «Away from Her» de Sarah Polley (2006) et qu'il tenait absolument à ce que l'actrice britannique soit de la distribution de son prochain film.

Même s'il ne connaissait pas la vedette de «Dr. Zhivago» personnellement, l'acteur de 76 ans a affirmé qu'il se sentait lié à elle parce qu'ils avaient percé dans le métier à la même époque.

«Elle et moi avons connu le même genre de popularité au début des années 1970. Je sentais que nous avions des affinités, même si je ne la connaissais pas», a-t-il confié.

«Je croyais qu'elle avait pris sa retraite jusqu'à ce que je vois 'Away from Her'. J'ai été très impressionné par son jeu et je n'ai pas cessé de penser à elle par la suite.»

Vouloir que Julie Christie joue dans un film est une chose, la persuader d'accepter l'offre en est une autre.

«Elle a fait tout en son pouvoir pour m'empêcher de lui donner le rôle», a raconté Robert Redford. «J'ai téléphoné à Sarah et je lui ai demandé: 'Est-ce que je fais fausse route? Est-ce que je suis comme Sisyphe dans cette histoire?'»

Mme Polley l'a rassuré en lui disant que c'était la manière dont fonctionnait l'actrice.

M. Redford a indiqué qu'il avait compris les hésitations de Mme Christie, notant qu'il avait refusé par trois fois de jouer dans «The Way We Were» parce qu'il ne voulait pas être «la poupée Ken de Barbra Streisand».

Mais il a insisté sur le fait que Julie Christie avait été particulièrement difficile à convaincre.

Dans «The Company You Keep» , Robert Redford incarne Jim Grant, un avocat et père célibataire vivant dans une petite ville, qui voit son existence bouleversée lorsqu'un jeune journaliste interprété par Shia LaBeouf dévoile au grand jour son passé de militant contre la guerre recherché par les autorités.

Mme Christie joue son ex-amoureuse, qui n'a pas renié ses convictions radicales. Richard Jenkins, Anna Kendrick, Susan Sarandon, Chris Cooper et Nick Nolte sont aussi de la partie.

L'acteur et réalisateur a qualifié son thriller «d'histoire classique».

«C'était un choix. Pour moi, le mot le plus important quand je me lance dans un projet a toujours été 'histoire'. Quelle est l'histoire, où se passe-t-elle?», a déclaré le cinéaste, qui a gagné un Oscar pour sa première réalisation, «Ordinary People», sorti en 1980.

«Et même si j'ai beaucoup d'admiration pour les nouvelles techniques, j'aime l'idée d'apporter quelque chose au public et de lui faire jouer un plus grand rôle pour que, à la fin du film, il lui reste des sujets de réflexion.»

PLUS:pc