NOUVELLES
09/09/2012 05:06 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST

L'Iran accuse le Canada de chercher à plaire à Israël

Le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi a accusé dimanche le Canada d'avoir rompu ses relations avec l'Iran pour plaire à Israël.

"L'action du Canada est dans la droite ligne des intérêts du régime sioniste (Israël, ndlr) car il essaye d'approfondir ses relations avec ce régime", a affirmé le ministre lors d'une session du Parlement à huis clos, selon l'agence de presse iranienne Mehr.

Il a ajouté, selon l'agence Isna, que la venue du chef de l'ONU Ban Ki-moon au sommet des Non-Alignés à Téhéran fin août avait provoqué la colère du Canada.

Le chef du Parlement Ali Larijani a, lui, estimé que "le comportement irréfléchi du Canada montre qu'il est nerveux", selon l'agence Ilna.

Les autorités iraniennes avaient prévenu vendredi qu'elles donneraient une "réponse adéquate" à la décision canadienne annoncée le même jour.

Ottawa a annoncé la fermeture de son ambassade en Iran et l'expulsion de tous les diplomates iraniens encore en poste au Canada, en invoquant "l'aide militaire iranienne croissante" au régime syrien, le programme nucléaire controversé iranien et les menaces proférées par Téhéran contre Israël.

Le Canada est un allié fidèle d'Israël, ennemi juré de l'Iran.

L'Iran dément fournir des armes au régime syrien confronté à une rébellion armée et nie vouloir se doter de l'arme nucléaire comme l'en accusent les Occidentaux et Israël.

bur/rmb/sbh/tp

PLUS:afp