NOUVELLES
09/09/2012 08:23 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Le leader de la gauche mexicaine quitte son parti pour en fonder un autre

MEXICO - L'homme qui a défendu les couleurs du principal parti politique de gauche du Mexique durant deux élections présidentielles a annoncé dimanche qu'il quittait sa formation et qu'il songeait à en créer une autre, soulevant des questions quant à l'avenir de la gauche mexicaine.

Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré à ses partisans lors d'un rassemblement sur la principale place de Mexico qu'il laissait le Parti de la révolution démocratique en bons termes.

Il a également fait savoir qu'il quittait le Parti du travail et le Mouvement des citoyens, deux formations plus modestes qui l'ont soutenu lors du scrutin de juillet dernier, où il a fini en deuxième place.

Le politicien âgé de 59 ans a révélé qu'il amorcerait des consultations dans le but de former un nouveau parti politique à partir du Mouvement de régénération nationale, une organisation moins formelle qui l'a aussi appuyé durant les dernières élections présidentielles.

Il n'a pas précisé les raisons de son départ, mais cette décision pourrait compliquer les efforts de la gauche pour se rallier derrière un seul candidat comme elle l'a fait pour tous les scrutins depuis 1988.

Andres Manuel Lopez Obrador a été maire de Mexico avant de se présenter une première fois aux présidentielles en 2006. Il avait perdu par moins d'un point de pourcentage et ses partisans avaient manifesté pendant des mois dans les rues du pays, soutenant qu'il y avait eu fraude.

Cette année, il a terminé la course sept points derrière Enrique Pena Nieto du Parti révolutionnaire institutionnel. Même si ses partisans ont encore une fois affirmé qu'il y avait eu des irrégularités, les manifestations ont été moins importantes.

PLUS:pc