NOUVELLES
09/09/2012 11:10 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Le coût d'exploitation du Mémorial des attentats du 11-09 évalué à 60 millions $

NEW YORK, États-Unis - Le coût d'exploitation annuel du Mémorial des attentats des attentats du 11 septembre 2001 à New York devrait atteindre à terme 60 millions de dollars, selon la fondation en charge du programme.

Depuis son ouverture au public le 12 septembre 2011, le Mémorial a reçu environ 4,5 millions de visiteurs. Il a été inauguré le 11 septembre 2011, pendant les cérémonies marquant le dixième anniversaire des pires attaques terroristes perpétrées sur le sol américain.

Mais l'ouverture du musée, prévue initialement en septembre 2012, a été reportée, en raison d'un différend financier entre la fondation et l'Autorité portuaire de New York et du Jersey, propriétaire des terrains sur lequel le Mémorial est édifié.

La construction du musée a été interrompue. Selon le président de la Fondation Joseph Daniels, il ne devrait ouvrir ses portes avant 2014. A terme, quand le Mémorial sera complètement terminé, son coût d'exploitation est évalué à 60 millions de dollars annuellement.

Par comparaison, le Service des Parcs nationaux a provisionné cette année 8,4 millions $ pour l'exploitation et l'entretien du Parc militaire national de Gettysburg, en Pennsylvanie, rappelant une des batailles les plus sanglantes de la Guerre de Sécession. Le Cimetière national militaire d'Arlington, en Virginie, qui compte 14 000 tombes et reçoit chaque année quatre millions de visiteurs, revient annuellement à 45 millions $.

Les coûts prévisionnels du Mémorial ont suscité des critiques, y compris parmi ses partisans qui se demandent comment le faire fonctionner sans une forte aide gouvernementale — qui n'est pas à l'ordre du jour.

Les responsables du Mémorial soulignent sa spécificité, qui rend difficile selon eux toute comparaison. Un cinquième du budget prévu, soit environ 12 millions $, doit être dévolu aux mesures de sécurité et protection. "Le fait est que cet endroit a été attaqué deux fois", en 1993 et 2001, relève Joseph Daniels.

L'accès est gratuit, mais soigneusement contrôlé. Les visiteurs, dont le nombre admis en une fois est limité, doivent obtenir à l'avance un billet d'entrée, valable pour une date et une heure précises. Ils doivent se soumettre, avant d'entrer, à divers contrôles: portiques détecteurs de métaux, examen des sacs aux rayons X. Des gardes privés armés patrouillent constamment sur les lieux.

Le Mémorial Plaza occupe une vaste place de trois hectares bordée d'arbres, sur le site de Ground Zero à New York, dans la partie sud de Manhattan. C'est là que se tenaient les tours jumelles du World Trade Center, percutées par deux avions de lignes détournés par un commando d'Al-Qaïda avant de s'effondrer moins de deux heures plus tard.

Le site de Ground Zero est encore en chantier. On y construit notamment l'immeuble du One World Trade Center, qui doit devenir la plus haute tour des Etats-Unis (541m).

A l'emplacement exact des anciennes tours jumelles du WTC, deux vastes bassins avec cascades ont été creusés, comportant gravés sur leurs rebords, en lettres de bronze, les noms des 2983 victimes des attentats à New York, au Pentagone à Washington et à Shanksville, en Pennsylvanie.

PLUS:pc