NOUVELLES

Jordanie: citoyens accusés d'avoir diffamé le roi et de s'être opposés au régime

09/09/2012 08:06 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

AMMAN, Jordanie - Huit manifestants réformistes ont été accusés de s'être opposés au régime politique, d'avoir tenu des propos diffamatoires à l'endroit de la famille royale et d'avoir violé les règles de sécurité, selon un procureur jordanien.

Ces arrestations témoignent du resserrement de la sécurité en Jordanie, qui a été le théâtre de manifestations relativement paisibles visant à demander l'instauration d'une monarchie constitutionnelle au cours des derniers mois.

Les hommes ont été interpellés samedi, au lendemain de manifestations s'étant déroulées dans la capitale, Amman, et dans le sud du pays, selon le procureur. Ce dernier a parlé aux journalistes sous le couvert de l'anonymat, n'ayant pas la permission de fournir des renseignements aux médias.

Les manifestations de samedi ont pris une tournure violente après que les protestataires eurent commencé à scander des slogans contre le régime et proféré des insultes à l'endroit du roi Abdallah II, toujours selon le procureur.

En mars, les forces de sécurité avaient procédé à l'arrestation d'une vingtaine de militants qui avaient scandé des slogans hostiles à la famille royale pendant des manifestations anti-gouvernementales. Le roi Abdallah II leur avait accordé son pardon, et ils avaient été relâchés en avril.

PLUS:pc