NOUVELLES
09/09/2012 02:23 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST

Ecoles fermées dans le sud d'Israël après des tirs de roquettes depuis Gaza

Trois nouvelles roquettes tirées par des activistes palestiniens depuis la bande de Gaza sont tombées tôt dimanche sur le sud d'Israël, provoquant la suspension des cours dans des écoles du secteur, selon la police et les médias.

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a fait état de trois roquettes tombées sur Israël, qui n'ont pas fait de blessé, "deux près de Beersheba, et une autre à Netivot qui a causé des dégâts graves à une maison et plus légers à une autre".

Selon les médias israéliens, deux autres roquettes se sont abattues dimanche matin sans faire de victime sur des secteurs inhabités proches de la ville d'Ashkelon et du district d'Eshkol. L'armée et la police n'ont pas confirmé ces tirs.

Les médias ont également rapporté que les autorités locales avaient suspendu dimanche jusqu'à nouvel ordre les cours dans les écoles tant à Beersheba qu'à Ashkelon et Ashdod (sud de Tel-Aviv), à la suite d'une brusque montée de tension dans la région.

Selon un communiqué de l'armée publié dimanche matin, "au moins 455 roquettes sont tombées sur le sud d'Israël depuis le début de l'année, dont plus d'une dizaine ces neuf derniers jours".

Un groupuscule salafiste de la bande de Gaza avait revendiqué samedi les tirs la veille de deux roquettes contre le sud d'Israël, qui n'ont fait ni blessé ni dommages.

Les groupes salafistes palestiniens de la bande de Gaza accusent le mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans l'enclave palestinienne de faiblesse face à Israël et dans l'imposition de la loi islamique.

Ces tirs étaient survenus après la mort, mercredi et jeudi, de six Palestiniens à Gaza, trois tués par des tirs de chars israéliens et trois autres dans un raid aérien israélien.

Les Palestiniens ont affirmé que toutes les victimes étaient des civils, tandis qu'Israël a dit avoir visé des "terroristes" s'apprêtant à tirer des roquettes.

Une trêve de facto ponctuée de flambées de violences règne entre Israël et le Hamas. La dernière confrontation, du 18 au 23 juin, a fait 15 morts palestiniens, en majorité des combattants, dans des raids israéliens à Gaza, tandis que 155 roquettes et obus sont tombés sur Israël, blessant cinq Israéliens dont quatre gardes-frontière.

ChW/sbh

PLUS:afp