NOUVELLES
09/09/2012 10:22 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Conflit dans l'hôtellerie : deux ententes et une grève

Des ententes de principe sont conclues entre les syndicats affiliés à la CSN et deux hôtels montréalais : le Fairmont Le Reine Elizabeth et le Hilton Bonaventure. Les syndiqués de l'hôtel Gouverneur Place Dupuis tiennent quant à eux une journée de grève, dimanche.

L'entente à l'hôtel Le Reine Elizabeth est survenue en avant-midi, dimanche. Les 700 employés de l'établissement avaient déclenché un débrayage tôt dimanche matin pour appuyer leur comité de négociation.

Au Hilton Bonaventure, le syndicat qui représente les 250 employés de l'établissement et la direction de l'hôtel ont conclu une entente au cours de la nuit.

Depuis le début des négociations coordonnées par la Fédération du commerce de la CSN dans le secteur hôtelier, 9 hôtels sur 35 ont conclu des ententes de renouvellement des conventions collectives.

Le porte-parole du secteur de l'hôtellerie de la Fédération du commerce de la CSN, Michel Valiquette, a estimé que la menace d'un grand débrayage pour la journée de dimanche visait justement à mettre de la pression sur les employeurs afin d'en arriver rapidement à des ententes.

M. Valiquette a déclaré que beaucoup de tables de négociation ont aussi progressé depuis l'annonce de la journée de grève. « Certains employeurs reconnaissent le règlement qui est tombé au niveau de la plateforme de négociation et, soit par courriel, [par] téléphone, etc., ont communiqué avec nous et nous ont dit qu'ils allaient offrir le même règlement », a expliqué Michel Valiquette.

Selon la CSN, les ententes de principe du Hilton Bonaventure et du Reine Elizabeth correspondent en tous points aux objectifs de négociation fixés par les syndicats des 35 hôtels en négociation coordonnée.

Les nouvelles conventions collectives, si elles sont adoptées en assemblée générale par les membres des syndicats, viendront à échéance le 30 juin 2016. Des augmentations salariales de 3 % par année leur seront accordées au cours de cette période. Les employeurs hausseront également leur contribution aux régimes de retraite de 2 % du salaire gagné.

Rien n'est toutefois réglé à l'hôtel Gouverneur Place Dupuis. Les employés de cet établissement montréalais ont entamé dimanche matin un débrayage qui doit se poursuivre jusqu'à lundi, 9 heures.

Pas de débrayage prévu à Québec

Dans la région de Québec, le règlement conclu samedi au Hilton Québec et le déroulement des pourparlers qualifié de « bon » aux autres tables de négociation ont amené les représentants syndicaux à reporter à une date ultérieure leur grève prévue dimanche.

Outre l'entente avec le Hilton de Québec, samedi, une entente a aussi été conclue entre le syndicat et la direction du Holiday Inn de Laval.

La Fédération du commerce de la CSN, qui représente quelque 5 500 travailleurs de 35 hôtels à Montréal, à Québec, en Estrie, en Montérégie et en Outaouais, a obtenu un mandat de grève le 21 août dernier .

Rappelons par ailleurs que quatre lock-out sont toujours en cours à Montréal, soit à l'hôtel Regency Hyatt, au Holiday Inn Select Sinomonde, à l'hôtel Espresso, ainsi qu'à l'hôtel Maritime.

PLUS: