NOUVELLES
09/09/2012 07:07 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Benoît Huot portera le drapeau

Le nageur Benoît Huot sera à la tête de la délégation canadienne lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Londres, prévue à 15 h 30 HAE.

C'est ce qu'a annoncé le Comité paralympique canadien, dimanche.

Huot a remporté la première médaille canadienne, une médaille d'or, dans le 200 m QNI en battant au passage le record du monde. Il a par la suite remporté une médaille d'argent dans le 400 m libre et une médaille de bronze dans le 100 m dos.

En quatre participations aux Jeux paralympiques, Huot a récolté 19 médailles, dont 9 en or.

« J'aimerais dire que c'est de loin le plus grand honneur qui m'ait été fait comme athlète, a réagi Huot. Ça va être un moment exceptionnel. Je vais me lever et porter le drapeau aussi haut que je le peux et en être fier. »

Huot n'est pas seulement un champion paralympique de natation, c'est aussi un champion en dehors des bassins.

Pour la chef de mission adjointe de l'équipe canadienne, ce sont aussi ses qualités de rassembleur qui en font un choix idéal.

« Au sein de l'équipe paralympique canadienne de natation, il est un véritable meneur, explique Elisabeth Walker-Young. Il aide les autres vétérans à gérer la pression et il aide les plus jeunes à s'adapter au nouvel environnement compétitif que constituent les évènements internationaux. »

« Il est un ambassadeur fantastique, pas seulement pour la paranatation, mais pour le mouvement paralympique dans son ensemble », ajoute-t-elle.

Benoît Huot poursuit des études en communication à l'Université du Québec, à Montréal, et fait partie du conseil des athlètes à Natation Canada et au Comité paralympique canadien.

Derniers efforts

Les marathons sont les dernières épreuves des Jeux, comme le veut la tradition olympique. Elles ont eu lieu, dimanche en ce dernier jour des Jeux paralympiques de Londres.

Chez les femmes, Diane Roy de Sherbrooke a fini l'épreuve (T54) au 7e rang avec un chrono de 1 h 53 min 2 s. Elle a cédé 6:31 à la gagnante l'Américaine Shirley Reiley (1:46:33).

« Dans ma préparation, je ne m'étais pas concentrée sur le marathon, a-t-elle déclaré. Avant d'arriver à Londres, j'avais fait un 40 km une seule fois, de façon relaxe. Aujourd'hui (dimanche), ça roulait à haute vitesse et c'était épuisant. »

« À un moment donné, je me suis retrouvée toute seule et j'ai décidé de terminer la course en conservant un rythme que j'étais capable de tenir. Je savais que ce n'était pas bien parti, mais je ne voulais pas abandonner. J'ai pilé sur mon orgueil et j'ai fini malgré la fatigue. »

Roy était la seule participante canadienne à ce marathon femmes.

Chez les hommes, le meilleur Canadien a été Josh Cassidy, de Toronto, qui a fini 12e de l'épreuve (T54) avec un chrono de 1:33:06. Michel Filteau, de St-Jean-Baptiste, a fini 26e (1:47:39).

« Je pensais pouvoir tenir la vitesse du peloton pendant au moins un tour, mais je me suis fait décrocher après la première cote, a-t-il expliqué. J'ai essayé d'aller à l'avant pour au moins suivre le dernier du groupe, mais je n'ai pas réussi.

« J'ai roulé seul pendant un long moment, j'ai eu une petite chute et deux crevaisons vers la fin. Disons que c'est une mauvaise journée au bureau. »

C'est le Britannique David Weird qui a été le plus rapide en 1:30:20, et qui a remporté la médaille d'or.

Puis, les Canadiens se sont inclinés 66 à 51 devant les Australiens en finale du tournoi de rugby en fauteuil roulant. L'équipe canadienne termine donc sur la deuxième marche du podium.

Le Canada conclut les Jeux paralympiques avec 31 médailles, 7 d'or, 15 d'argent et 9 de bronze.

PLUS: