NOUVELLES

Allemagne/Affaire Pezzoni: La DFL ne tolèrera plus aucune forme de violence

09/09/2012 09:50 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

La Ligue allemande de football (DFL) "ne tolèrera plus aucune forme de violence ni de menace", a déclaré son président dans la presse dominicale, ajoutant que la DFL va travailler sur des mesures pour protéger ses joueurs des supporteurs violents après l'affaire Pezzoni.

"Dans l'avenir, nous ne tolèrerons plus aucune forme de violence, ni de menace", a expliqué Reinhard Rauball au magazine Focus, en réaction à la résiliation du contrat de Kevin Pezzoni avec le FC Cologne, à la suite des menaces de la part de supporteurs.

Pezzoni avait été forcé, le 1er septembre, de résilier son contrat avec Cologne, après avoir été menacé devant son domicile suite à une défaite en 2e division. Il s'est plaint de ne pas avoir été assez protégé par son club.

Le défenseur de 23 ans avait déjà été impliqué dans un incident la saison dernière. Il avait été victime d'une fracture du nez lors d'une agression durant la période de carnaval.

"Dans un premier temps, les clubs vont mettre en commun toutes les mesures qu'ils ont prises contre les supporteurs violents et regarder comment faire plus, rapidement", a précisé M. Rauball, citant comme pistes de travail la vidéosurveillance et l'embauche de plus de personnels de sécurité.

Focus pointe aussi du doigt les médias sociaux, qui se sont fait le relais des menaces de mort à l'encontre de Pezzoni.

"Au sujet des médias sociaux, les autorités devraient faire plus attention. Il faut faire plus pour filtrer ce qui est autorisé et ce qui ressort d'une activité criminelle", a estimé Ulf Baranowsky, le président du syndicat allemand des footballeurs professionnels.

ryj/mam/sk

PLUS:afp