NOUVELLES

25 personnes périssent dans des combats et des attentats en Syrie

09/09/2012 07:09 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

AMMAN, Jordanie - Les violences se sont poursuivies dimanche en Syrie, l'opposition au régime de Bachar el-Assad et les médias d'Etat faisant état d'au moins 25 morts et de nombreux blessés lors de combats et d'attentats dans tout le pays, d'Alep à Damas en passant par Homs.

L'attentat le plus sanglant de la journée a eu lieu à Alep, au nord du pays. Selon l'agence officielle SANA, l'explosion d'une voiture piégée en soirée a fait 17 morts dans la plus grande ville du pays. SANA cite le gouverneur provincial selon qui toutes les victimes sont des civils.

Un peu plus tôt, un raid de l'aviation gouvernementale sur un quartier résidentiel d'Alep avait fait au moins quatre morts et plusieurs blessés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Les insurgés de l'Armée syrienne libre (ASL) ont souligné que ce raid est survenu quelques heures après la prise d'une partie d'une grande caserne dans le quartier d'Hananou.

Les affrontements se sont également poursuivis dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk près de Damas, ainsi qu'à Idlib, au nord du pays, et Deir el-Zour, dans l'est du pays.

A Homs, dans le centre du pays, deux bombes ont explosé dimanche au passage d'un autocar, tuant et blessant plusieurs militaires ainsi que des civils, a rapporté l'OSDH sans plus de précisions. Selon SANA, le bilan est de quatre morts, dont une femme, et 35 blessés. L'autocar à destination de Damas a été frappé par des bombes dissimulées sous la chaussée, ajoute l'agence officielle.

A Amman, en Jordanie, un militant islamiste lié à Al-Qaïda, Mohammad al-Shalabi, a affirmé dimanche que des "attentats meurtriers" seraient perpétrés en Syrie pour renverser le président Bachar el-Assad, et répondre aux "crimes" du régime alaouite contre la majorité sunnite du pays.

PLUS:pc