NOUVELLES

Le duel Djokovic-Ferrer est interrompu, la finale est encore remise à lundi

08/09/2012 11:32 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - En raison de l'arrivée imminente d'orages dangereux au-dessus du site des Internationaux des États-Unis, le jeu a été interrompu en première manche lors de la demi-finale impliquant le champion en titre Novak Djokovic, samedi, ce qui signifie que pour une cinquième année de suite, le tournoi sera étiré d'une journée en raison du mauvais temps.

Djokovic accusait un retard de 5-2 contre la quatrième tête de série David Ferrer après environ une demi-heure de jeu quand l'arbitre en chef du tournoi Brian Earley s'est pointé sur le terrain pour indiquer aux joueurs et à l'arbitre qu'ils devaient cesser les activités.

Alors que certains spectateurs au stade Arthur Ashe se sont mis à huer, l'annonceur-maison a demandé aux spectateurs de quitter le site de manière disciplinée.

Le duel Djokovic-Ferrer, qui reprendra à 11 heures dimanche matin, permettra de déterminer l'adversaire d'Andy Murray en finale lundi. Depuis 2008, la finale masculine a été déplacée au lundi à chaque année.

Murray a trouvé le moyen de se tailler une place en finale d'un tournoi du Grand Chelem pour une cinquième fois en carrière malgré des bourrasques qui ont atteint plus de 35 kilomètres à l'heure, poussant même une des chaises pour les joueurs sur le terrain en plein milieu d'un point.

«Je suis surpris que ça ne se soit pas produit plus souvent, a noté Murray. C'est tellement venteux.»

Il tentera de gagner un premier titre majeur — et le premier par un Britannique en 76 ans.

«C'était brutal, a dit Murray en parlant des conditions de jeu. C'est difficile à décrire. Vous devez vous concentrer pendant chaque point... C'est certainement parmi les conditions les plus difficiles dans lesquelles j'ai jouées, et je viens d'Écosse donc c'est assez particulier.»

S'aclimatant beaucoup mieux aux conditions difficiles que son adversaire, Murray a profité des erreurs commises par le Tchèque Tomas Berdych pour le battre 5-7, 6-2, 6-1, 7-6 (7), dans une demi-finale retardée par la pluie et marquée par le vent.

Murray a eu besoin de trois heures et 58 minutes pour venir à bout de Berdych.

Les organisateurs avaient déjà annoncé que la finale chez les dames entre Serena Williams et Victoria Azarenka avait été remise à 16 h 30 dimanche.

C'est la quatrième fois en cinq ans que la finale féminine des Internationaux des États-Unis est repoussée à dimanche.

Ce tournoi est le seul en Grand Chelem où les deux demi-finales des hommes sont prévues le samedi. L'an prochain, pour la première fois, on va insérer à l'horaire une journée de congé entre les demi-finales et la finale, soit en déplaçant les demi-finales au vendredi ou en organisant directement la finale le lundi.

C'est la première fois depuis les Internationaux de France en 2004 que ni Roger Federer, ni Rafael Nadal ne participent aux demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem. Federer a perdu contre Berdych en quarts de finale tandis que Nadal avait déclaré forfait avant le début du tournoi en raison d'une déchirure ligamentaire au genou gauche.

Federer, Nadal et Djokovic ont remporté 29 des 30 derniers titres majeurs, une séquence qui a commencé à Roland-Garros en 2005.

Murray aura donc une autre occasion d'ajouter son nom à cette liste. Le dernier Britannique à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem est Fred Perry, qui avait triomphé à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis en 1936.

Murray avait aussi pris part à la finale en 2008 à New York, mais avait perdu contre Federer.

«Évidemment, je suis beaucoup plus mature, a mentionné Murray. J'ai plus d'expérience dans des situations de ce genre qu'à l'époque. C'était ma première finale en Grand Chelem.»

Murray joue avec confiance après avoir gagné l'or en battant Federer aux Jeux olympiques de Londres en août, environ un mois après avoir perdu contre le Suisse en finale à Wimbledon.

PLUS:pc