NOUVELLES
08/09/2012 09:45 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST

Des obus syriens tombent en Irak et tuent une fillette de quatre ans

Une fillette a été tuée et quatre autres personnes blessées par des obus syriens tombés du côté irakien de la frontière, a-t-on appris samedi auprès des autorités irakiennes.

Vendredi vers 23H00 (20H00 GMT), quatre obus de mortier tirés depuis le territoire syrien ont atterri du côté irakien, à Qaïm. Deux obus ont touché des zones inhabitées mais les deux autres projectiles se sont abîmés sur des maisons.

Une fillette de quatre ans a été tuée et quatre autres personnes blessées, selon le capitaine Ali Jouwaïr, du centre de commandement des opérations militaires de la province d'Anbar, où se trouve Qaïm.

Le docteur Moustapha Chawki de l'hôpital de Qaïm a confirmé avoir reçu la dépouille de la fillette et soigner les blessés.

Dans un communiqué, le ministère irakien de l'Intérieur a confirmé que quatre obus "tirés depuis la Syrie (...) ont blessé et tué certains de nos concitoyens".

"L'Irak est jusqu'à présent resté neutre dans le conflit syrien. Mais si ces événements venaient à se répéter, nos forces seraient prêtes à répondre à toute agression", a poursuivi le ministère.

Qaïm est l'un des trois principaux postes-frontière entre l'Irak et la Syrie. Côté syrien, la ville de Boukamal est depuis plusieurs semaines le théâtre d'intenses combats entre les troupes du président Bachar al-Assad et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL).

Vendredi, au moins deux enfants ont été tués dans un bombardement visant Boukamal, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les violences en Syrie ont fait plus de 26.000 morts depuis le début de la révolte en mars 2011 selon l'OSDH.

str-sf/gde/sbh

PLUS:afp