NOUVELLES
08/09/2012 10:46 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST

Al-Qaïda au Sahel

Rappel des principales dates concernant Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) au Sahel.

- 26 jan 2007: Le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien annonce sur un site islamiste avoir changé de nom, sur "ordre" d'Oussama ben Laden, pour devenir "l'organisation d'Al-Qaïda au pays (région) du Maghreb islamique" (Aqmi).

Le ralliement du GSPC --né d'une scission du Groupe islamique armé (GIA)-- à Al-Qaïda a été annoncé en 2006 par le numéro deux du réseau, Ayman al-Zawahiri (qui a, depuis, succédé à Oussama Ben Laden, tué en mai 2011).

- 24 déc 2007: En Mauritanie, quatre touristes français sont tués près d'Aleg (sud-est). Trois Mauritaniens affiliés à Aqmi ont été condamnés à mort en 2010 pour cet assassinat.

- 3 juin 2009: Aqmi annonce avoir tué pour la première fois un otage occidental, le Britannique Edwin Dyer, enlevé en janvier au Niger, à la frontière avec le Mali, en compagnie de trois autres Européens. Des touristes et des diplomates occidentaux ont été enlevés au Sahel en 2008-2009, puis relâchés plusieurs mois plus tard.

- 25 juil 2010: Aqmi revendique l'exécution d'un Français, Michel Germaneau, enlevé au Niger en avril et transféré au Mali. Un raid franco-mauritanien mené le 22 juillet pour tenter de le libérer --au cours duquel sept membres d'Aqmi ont été tués-- avait échoué.

- 16 sept 2010: Sept personnes --cinq Français dont une femme, un Togolais et un Malgache-- collaborateurs des groupes français Areva et Satom, sont enlevées à Arlit, un site d'extraction d'uranium dans le nord du Niger. Aqmi revendique l'enlèvement. La Française, malade, et les otages malgache et togolais sont relâchés en février 2011. Neuf Européens, dont six Français, sont encore retenus en otage dans les pays du Sahel.

- 5 mai 2012: Aqmi occupe désormais une position dominante dans le nord du Mali grâce à son alliance avec le groupe islamiste armé Ansar Dine, et au renfort de combattants marocains, tunisiens et libyens, selon des sources sécuritaires.

Le nord du Mali est occupé par des mouvements islamistes alliés à Aqmi, qui en ont évincé la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et commencé à y appliquer la charia (loi islamique).

- 8 sept 2012: Un site privé mauritanien d'informations en ligne, Sahara Medias, publie une vidéo montrant séparément les quatre otages français enlevés en septembre 2010 à Arlit, tournée le 29 août selon un des otages, qui appellent tous à négocier pour leur libération.

acm/cs/jb

PLUS:afp