NOUVELLES
07/09/2012 04:09 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Vol de bétail à Madagascar: neuf morts dans un nouvel affrontement

Au moins neuf personnes ont été tuées dont cinq éléments des forces de l'ordre et quatre villageois dans un nouvel accrochage avec des dahalos (voleurs de bétail) jeudi soir à Betioky (sud), a affirmé vendredi à l'AFP le chef de région Anosy, Guy Venance Randriatefiarison.

Plus d'une centaine de personnes ont été tuées depuis une semaine dans des affrontements liés au vol massif de zébus à Madagascar.

Un commandant de compagnie se trouve au nombre des victimes de jeudi soir, a-t-on précisé de même source.

"L'accrochage entre forces de l'ordre et dahalos a eu lieu à Betioky, durant la nuit d'hier (jeudi), et c'est ce matin que les villageois ont découvert le corps sans vie des éléments de forces de l'ordre" a affirmé Guy Venance Randriatefiarison.

Les pertes parmi les voleurs de zébus ne sont pas connues: "Il a été ainsi difficile d'évaluer le nombre de perte côté dahalos (...) Les dahalos auraient pu transporter avec eux les dépouilles de leurs compagnons tombés sur le champ de bataille pour éviter que le villageois découvrent leur visage et leur identité", a dit M. Randriatefiarison.

Cet affrontement à Betioky, district de Betroka, a porté au nombre de quatre les commandants de troupes des forces armées tombés sous les balles des dahalos.

Simple rite de passage associant le vol de boeufs à un signe de virilité, la tradition des "dahalos" (voleurs de bétail) est sortie depuis les années 1970 de son cadre originel, sous l'effet de l'appauvrissement d'une partie de la population. Mais depuis le mois de juin, date d'une embuscade mortelle contre des gendarmes, il s'est mué en un cycle de combats livrés parfois à la Kalachnikov.

Le week-end dernier, les éleveurs de plusieurs villages du sud de l'île ont tendu des embuscades aux dahalos, massacrant plus d'une centaine d'entre eux.

str-cpb/gib

PLUS:afp