NOUVELLES
07/09/2012 04:23 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Valérie Grand'Maison rafle une médaille d'or aux Jeux paralympiques

LONDRES - La Montréalaise Valérie Grand’Maison a signé un record du monde et remporté la médaille d’or au 200 mètres quatre nages individuel aux Jeux paralympiques. L'Albertaine Amber Thomas a pour sa part ajouté une médaille d’argent au 400 mètre libre.

«Je ne m’attendais pas à un record du monde, a confié Grand’Maison, qui a maintenant récolté trois médailles à Londres et neuf en deux Jeux paralympiques.

«C’est ce pourquoi je m’entraîne. C’est ce pourquoi je travaille si fort et que je fais tellement de sacrifices: pour me surprendre. Cela en vaut vraiment la peine. C’est la meilleure sensation au monde.»

Dans la classe S13 pour les nageuses avec déficience visuelle, Grand’Maison a complété l'épreuve en 2:27,64. Elle a éclipsé la précédente marque mondiale de 2:28,15 établie par la Néo-Écossaise Chelsey Gotell aux Jeux de 2008.

Les Américaines Rebecca Anne Meyers et Kelley Becherer ont terminé respectivement deuxième et troisième.

Au 400 libre féminin S11 pour les nageuses aveugles, l'Allemande Daniela Schulte, détentrice du record du monde, a remporté la médaille d’or en 5:14,56. Thomas, âgée de 18 ans, a suivi en 5:15,48 et l'Italienne Cecilia Camellini est montée sur la troisième marche du podium.

Thomas a participé à cinq épreuves jusqu’à maintenant aux Jeux et s’est qualifiée pour quatre finales. En plus de sa médaille d’argent, elle a aussi terminé quatrième au 100 libre, cinquième au 100 brasse et sixième au 50 libre.

Le Canada a terminé septième au relais 4 x 100 quatre nages dames.

Après neuf jours de compétition, les paranageurs canadiens ont remporté quatre médailles d’or, neuf d’argent et deux de bronze.

En athlétisme, le sprinter en fauteuil roulant Brent Lakatos de Dorval, s'est assuré sa troisième médaille d'argent des jeux en terminant deuxième du 200 mètres.

Jason Dunkerly d'Ottawa et son guide Joshua Karanja ont aussi gagné l'argent au 5000 mètres pour athlètes malvoyants.

L'Ontarienne Virginia McLachlan a obtenu une médaille de bronze au 100 mètres dames dans la classe T35, le même résultat qu'au 200 mètres.

Les joueurs de l'équipe canadienne de rubgy en fauteuil roulant ont pour leur part atteint la demi-finale grâce à une victoire de 53-52 aux dépens des Suédois à leur dernier match de la ronde préliminaire.

Dans un duel serré du début à la fin, l'issue est demeurée indécise jusqu'à la fin. Si les Suédois, entraînés par le Québécois Benoit Labrecque, avaient l’avance 27-28 après la première demie, le score était égal 39-39 après le troisième quart.

Au dernier quart, trois revirements en faveur des Canadiens ont permis à ces derniers de s’imposer par un point.

«Notre capacité de rester calmes a fait la différence dans le match, a expliqué le Québécois Fabien Lavoie, qui a toutefois admis avoir craint à un certain moment. Il y a toujours un peu d’inquiétude, surtout quand tu tires de l’arrière, mais nous savions que nous étions capables de bien jouer et que si nous faisions ce que nous avions à faire, ils ne pourraient pas nous arrêter.»

Grâce à cette victoire, le Canada termine la ronde préliminaire au deuxième rang du groupe B avec deux victoires et une défaite. Les Australiens, invaincus depuis le début du tournoi, sont en tête. Ces deux équipes se qualifient pour les demi-finales, de même que les deux nations qui obtiendront les meilleurs résultats du groupe A.

Par ailleurs, l’équipe canadienne féminine de basketball en fauteuil roulant a terminé au sixième rang du classement à la suite de sa défaite de 73-70 contre les Chinoises.

Après 20 minutes de jeu, les Canadiennes, troisièmes au monde, et les Chinoises, cinquièmes, étaient à égalité à 29-29 alors que les joueuses canadiennes avaient pris un léger avantage de deux points au premier quart qui s’était terminé 17-15.

Le troisième quart a été en faveur des joueuses chinoises. Constantes au panier, cela leur a permis de prendre les devants à 47-42.

PLUS:pc