NOUVELLES
07/09/2012 03:28 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Le CIO est incertain quant à savoir s'il peut priver Armstrong de sa médaille

LAUSANNE, Suisse - Un membre senior du CIO et expert juridique affirme qu'il ne sait pas si l'organisme peut priver Lance Armstrong de sa médaille de bronze olympique acquise aux Jeux de Sydney en 2000.

Denis Oswald, un avocat suisse et membre de la commission légale du CIO, soutient qu'il y a différentes façons d'interpréter le délai de prescription de huit ans du Code mondial antidopage.

Oswald a mentionné à l'Associated Press que l'affaire Armstrong est «un cas intéressant d'un point de vue juridique.»

Oswald a ajouté que le CIO se sent «lié» par le code et que, en conséquence, la médaille vieille de 12 ans d'Armstrong ne peut lui être retirée.

Il a toutefois noté que le code est entré en vigueur en 2003 et qu'«il n'y avait aucune limite de temps» à l'époque des Jeux de Sydney.

L'Agence antidopage américaine a statué le mois dernier que Armstrong avait fait usage de drogues interdites et devrait perdre tous les titres et les médailles remportées depuis 1998.

PLUS:pc