NOUVELLES
07/09/2012 06:51 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

GP d'Italie - Transferts: beaucoup de rumeurs, peu d'annonces...

Le marché des transferts en Formule 1 a été particulièrement calme cet été, sans mouvement significatif à l'exception de la prolongation du contrat de l'Australien Mark Webber chez Red Bull, au surlendemain de sa victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Dans l'attente d'annonces importantes à l'automne, notamment chez Ferrari et Mercedes, peut-être chez McLaren, quelques pilotes sont surveillés de près par la presse, notamment britannique. Surtout Lewis Hamilton, dont le contrat avec McLaren expire fin 2012.

Ceux qui risquent de partir: Schumacher et Massa

Deux pilotes devraient être à l'origine d'un grand jeu de chaises musicales. Le septuple champion du monde allemand, parce qu'il a 43 ans et peut-être envie de passer à autre chose, après avoir réussi ou presque son retour en F1: pole position à Monaco, podium à Valence. Il ne lui manque qu'une victoire, la 92e, pour boucler la boucle. Il lui reste 8 courses pour l'obtenir avant la fin de son contrat et partir en beauté. Mercedes aimerait bien le conserver ensuite, dans un rôle à préciser, pour utiliser son expérience riche de 300 Grands Prix. Le Brésilien, même s'il est un peu plus efficace depuis quelques courses, est en fin de contrat et sur un siège éjectable chez Ferrari, à l'ombre de l'immense Fernando Alonso.

Ceux qui risquent de bouger: Hamilton et les pilotes Force India

Si Schumacher arrête la F1, la presse britannique imagine qu'il sera remplacé par Hamilton dans le baquet de sa Mercedes, et que la marque à l'étoile mettra de très gros moyens financiers pour convaincre le Britannique. Des moyens que McLaren refuse peut-être, pour l'instant, de mettre dans la balance. Lewis n'a fait aucun commentaire jeudi sur ce sujet sensible. Il a juste dit qu'il voulait "continuer à gagner des courses", ce qui sera peut-être moins facile dans une Mercedes.

"Je ne pense pas que c'est un problème aussi grand dans notre équipe que dans la salle de presse, ou que ça nous déstabilise", a assuré vendredi Martin Whitmarsh, le patron de l'écurie McLaren. "Les médias aiment ce type de spéculations, mais Lewis et son entourage m'ont assuré de leurs intentions. Nous sommes concentrés actuellement sur le fait de travailler ensemble".

Si Hamilton quittait McLaren, où il a fait toute sa carrière en F1, un pilote Force India sera peut-être promu: l'Ecossais Paul di Resta, qui a l'avantage d'être britannique. Quant à l'autre pilote Force India, l'Allemand Nico Hülkenberg, il serait actuellement en pole position pour remplacer Massa chez Ferrari. "Ca fait plaisir de susciter de telles rumeurs, c'est très positif", a souri "Hulk" jeudi, lui qui a obtenu dimanche à Spa son meilleur résultat (4e) en F1.

Ceux qui ne bougeront pas: Alonso, Maldonado et les pilotes Red Bull

L'Espagnol a un contrat en béton jusqu'à fin 2016 avec Ferrari, financé par la banque espagnole Santander. Le Vénézuélien est théoriquement tranquille jusqu'à fin 2015, car le niveau du contrat mirifique (30 millions d'euros par an, en moyenne, pendant cinq ans) entre l'écurie Williams et PDVSA, le pétrolier de son pays, n'a pas d'équivalent en F1. Chez Red Bull, aucun changement n'est prévu cet hiver, si l'on se fie aux contrats en cours...

dlo/smr

PLUS:afp