NOUVELLES
07/09/2012 05:00 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Des chercheurs auraient trouvé une seconde photo de la poétesse Emily Dickinson

AMHERST, États-Unis - Un collectionneur pourrait avoir en sa possession la deuxième photo connue de la poétesse américaine Emily Dickinson, a révélé vendredi le Amherst College du Massachusetts.

Selon l'établissement, le collectionneur, qui a préféré garder l'anonymat, a acheté le cliché en 1995 à Springfield et l'a soumis aux employés des archives et des collections spéciales du collège en 2007. Ces derniers analysent l'image depuis ce temps.

Le mois dernier, le portrait a été dévoilé durant une conférence de la Emily Dickinson International Society à Cleveland, en Ohio. Pris aux alentours de 1859, le daguerréotype semble montrer Emily Dickinson assise aux côtés de son amie Kate Scott Turner.

Plusieurs éléments tendent à confirmer qu'il s'agit bel et bien de l'écrivaine, notamment la comparaison de copies à haute résolution de la nouvelle photo avec celles de l'ancienne remontant à 1847, a expliqué Mike Kelly, le directeur du département des archives et des collections spéciales du Amherst College.

M. Kelly a affirmé que la preuve la plus convaincante était probablement le rapport ophtalmologique sur les similitudes entre les yeux et les traits des deux femmes. Le chercheur ayant effectué l'examen a conclu en disant croire fermement qu'il s'agissait de la même personne.

Les experts ne peuvent toutefois pas affirmer de manière certaine que ce portrait est celui de Mme Dickinson, mais Mike Kelly pense qu'il ne subsiste pas de doute majeur.

Il a déclaré que cette découverte pourrait changer la vision qu'a le public de l'auteure née à Amherst, notamment en ce qui concerne sa relation avec Mme Turner, qui aurait été son amante, et son côté casanier.

Le nouveau cliché, qui montre Emily Dickinson au début de la trentaine, offre aussi un contraste saisissant avec l'adolescente chétive de la photo existante prise avant qu'elle ne commence à écrire.

«De la voir comme une femme mature plutôt qu'une petite fille malade, je crois que cela changera l'interprétation que les gens font de ses écrits», a indiqué M. Kelly.

PLUS:pc