Avoir de nombreux amis et les voir régulièrement contribueraient directement au bonheur des quadragénaires.

Publiée dans la revue Journal of Epidemiology and Community Health, une étude britannique conduite auprès de 6500 Britanniques nés en 1958, à différents stades de la quarantaine (42 ans, 45 ans et à 50 ans), révèle une corrélation directe entre le bien-être psychologique d'une personne et la taille de son réseau social.

Selon les résultats de cette étude, le niveau d'éducation, la parenté et le sexe influeraient sur le phénomène. Rester dans le système scolaire traditionnel après l'âge de 16 ans réduirait le cercle d'amis des hommes. A contrario chez les femmes, la taille du réseau social de celles qui quittent l'école après l'âge de 20 ans serait plus grand (+74%).

L'appartenance à une famille nombreuse entrerait également en jeu. Il s'agirait d'ailleurs d'un facteur particulièrement important chez les hommes, dont le bien-être s'avère fortement compromis par l'absence de famille.

En revanche, les femmes ne seraient pas gênées par l'absence de famille éloignée (hors noyau familial), alors que le manque de copines contribuerait à l'érosion de leur bien-être psychologique.

L'étude précise que les visites régulières à des membres de la famille ou à des amis, au moins une fois par mois, entrent dans le cadre de ces relations sociales.

Au total, 1 participant sur 7 a déclaré n'avoir aucun contact avec les membres de sa famille éloignée et 1 sur 10 a déclaré ne pas avoir d'amis.

Quatre hommes sur 10 et 1 femme sur 3 ont déclaré avoir six amis qu'ils voient régulièrement.

Cette étude britannique n'est pas la première à souligner l'importance de l'amitié chez les adultes. Une étude australienne portant sur la vie en communauté des seniors en résidence médicalisée avait même établi qu'une vie sociale bien remplie pouvait contribuer à allonger l'espérance de vie.

Loading Slideshow...
  • Prenez de saines habitudes

    Désolé de vous le rappeler, mais vous n'êtes pas la perfection incarnée! Les mauvaises habitudes sont légion, et bien peu de personnes y échappent. Fumer la cigarette, vous ronger les ongles, procrastiner ou perdre votre temps sur Facebook: voilà autant d'opportunités de vous améliorer. S'il le faut, écrivez un journal personnel, demandez l'aide de vos proches parents et amis, et prenez une fois pour toutes les résolutions qui amèneront un changement durable dans votre vie.

  • Visitez un autre continent

    Si vous faites partie des privilégiés qui en ont eu le temps, il est fort probable que vous ayez déjà voyagé. Tout n'est pas fini cependant: vous êtes maintenant plus mature et plus sage, et avez sans doute plus d'argent en poche. Il sera donc possible de dormir dans de bons hôtels, plutôt que dans les bruyantes auberges de jeunesse. Faites du schnorkel à la Grande barrière de corail, visitez le Machu Picchu, ou rabattez-vous sur les bonnes vieilles gondoles vénitiennes. Il est temps d'apprécier tout ce que vous ne pouviez pas vous payer dans la vingtaine !

  • Apprenez à conduire

    Si vous avez grandi à la campagne, vous avez sûrement obtenu votre permis il y a longtemps. Par contre, bon nombre de jeunes adultes originaires des grands centres urbains n'ont pas de permis de conduire. En effet, les transports en commun permettent de se déplacer facilement et en incitent plus d'un à repousser aux calendes grecques les examens de la SAAQ. Mais il suffira de la naissance d'un bébé pour que le besoin de faire de grosses emplettes ou de déménager se fasse sentir. Disposer de votre propre véhicule vous facilitera la tâche, et vous évitera d'être à la remorque de vos amis (voir la recommandation suivante) lorsque viendra le temps de souffler un peu.

  • Prenez la route avec vos amis

    Combien de films ont eu pour contexte un long périple en auto? Sans y aller à fond de train comme dans Thelma & Louise, il est possible de vous la couler douce en parcourant les villages pittoresques des Cantons-de-l'Est, ou en longeant les plages de l'Atlantique pour aboutir au monument symbolisant le plus gros homard du monde. Faites le plein, et ouste!

  • Faites pousser votre propre nourriture

    Pas besoin d'avoir un château victorien et une grande cour en banlieue pour vous adonner au jardinage. Quelques seuils de fenêtre, un sac de terre à empoter et un peu de patience peuvent accomplir des miracles. Les fines herbes telles que le basilic, le thym et le persil - de même que certains légumes-racines comme les radis ou les betteraves - sont faciles à cultiver à l'intérieur. Et si vous disposez d'un grand balcon ou d'un lot dans un jardin communautaire, vous récolterez des tomates et des poivrons savoureux à ne plus savoir qu'en faire.

  • Mettez de l'ordre dans votre vie

    Il est probable que vous n'ayez plus besoin de cette boîte remplie de notes d'université, de vieux billets de cinéma et de relevés T4 des années 1990. Ni de cette paire de jeans que vous aviez gardée «au cas où». Ni de votre imposante collection de cassettes grunge. Jetez la nostalgie par la fenêtre, et débarrassez-vous de tout ce que vous n'avez pas utilisé, porté ou regardé depuis plus d'un an. Lorsque ce fatras sera évacué, vous vous sentirez plus libre et n'éprouverez aucun remords.

  • Lisez les grands classiques

    Shakespeare, Hemingway, Dostoïevski et Victor Hugo. Un zeste de Michel Tremblay et de Réjean Ducharme. Que vous soyez conquis ou non par l'

  • Trouvez le style qui vous convient

    Durant l'adolescence et la vingtaine, vous avez essayé tous les styles: cheveux délavés, jeans trop serrés, maquillage excessif, vestes à franges et bottes lunaires... Vous avez maintenant une bonne idée de ce qui vous convient, et surtout de ce qui ne vous convient pas! Sans renier quelques excentricités, la trentaine est l'occasion d'arborer un style qui reflète votre mode de vie actuel et favorise votre réussite professionnelle. Si jamais vous manquez d'inspiration, faites appel à une styliste ou un conseiller en image qui soit capable d'évaluer votre personnalité, votre corpulence et votre type de peau, pour les agencer avec les vêtements qui vous mettront le plus en valeur.

  • Faites du bénévolat

    Votre horaire du temps est chargé? C'est la vie, rien de plus normal. Mais ne soyez pas nombriliste. Faire du bénévolat une journée par mois ne chamboulera pas votre horaire. Foyers pour personnes âgées, banques alimentaires, cuisines populaires, refuges pour animaux: les besoins sont criants dans de multiples organismes, et votre implication dans l'un ou l'autre sera très gratifiante.

  • Surmontez vos peurs

    Sans aller jusqu'à sauter en parachute ou escalader l'Everest, il est important de sortir périodiquement de votre zone de confort afin de repousser vos limites. Essayer un nouveau sport, bouquiner dans un quartier inconnu, prendre un cours de danse ou de cuisine exotique ne sont que quelques suggestions. Il faut pêcher les huîtres pour trouver la perle rare!