À trois jours de la 10e édition de la Journée mondiale de prévention du suicide, lundi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ajoute que le taux de suicide mondial a augmenté de plus de 60 % en 45 ans.

Une personne sur 20 tentera de se suicider au moins une fois dans sa vie. L'OMS rapporte 20 millions de tentatives par an.

Le suicide est la deuxième cause de décès dans le monde chez les adolescents de 15 à 19 ans. Il atteint aussi des taux élevés chez les personnes âgées.

L'OMS relève encore qu'il y a trois fois plus de suicides chez les hommes que chez les femmes, mais il y a trois fois plus de tentatives chez les femmes que chez les hommes.

Les taux de suicide les plus élevés se retrouvent dans le pays d'Europe de l'Est, comme la Lituanie ou la Russie.

Les taux les plus bas se situent en Amérique centrale et du Sud, dans des pays comme le Pérou, le Mexique, le Brésil ou la Colombie. Les États-Unis, l'Europe et l'Asie sont dans le milieu de l'échelle.

La situation au Québec

Au Québec, l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) rappelle que le suicide est la cause de trois décès par jour.

« Pendant le long congé de la fête du Travail, huit personnes ont malheureusement perdu la vie sur les routes du Québec. Chacun de ces décès nous sensibilise à l'importance de la sécurité routière. D'ailleurs, les efforts concertés en cette matière ont permis de réduire de façon significative les pertes de vie sur les routes au cours des dernières années. Or, pendant la même fin de semaine, le suicide nous a fait perdre davantage d'êtres chers, soit neuf décès, selon les statistiques. C'est pourquoi il devient urgent d'investir autant d'efforts dans la prévention de ce fléau », déclare le directeur de l'Association, Bruno Marchand.

Un grand forum de la prévention du suicide se tiendra du 25 au 27 septembre 2012 à Trois-Rivières.

Des chiffres surprenants

Entre 1999 et 2008, le taux de suicide a connu au Québec une diminution annuelle moyenne de 4 %, une tendance observée dans toutes les régions. C'est chez les adolescents de 15 à 19 ans que le taux de suicide est le plus bas. Comme par les années passées, ce sont les hommes, particulièrement les hommes de 35 à 49 ans (proportion près de quatre fois moins élevée chez les femmes) et ceux de 50 à 64 ans (près de trois fois moins élevée chez les femmes) qui présentent des taux annuels de mortalité par suicide les plus élevés. En ce qui concerne les personnes âgées, le taux de suicide est relativement peu élevé. Il subsiste cependant un écart important entre les femmes et les hommes de ce groupe d'âge, le taux étant beaucoup plus élevé chez ces derniers.