NOUVELLES
07/09/2012 04:10 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Bogota refuse le cessez-le-feu des FARC pendant les négociations

Le président colombien Juan Manuel Santos a rejeté jeudi l'idée d'un cessez-le-feu avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) tant qu'un accord de paix n'a pas été signé.

Alors que les pourparlers de paix doivent débuter en octobre en Norvège, puis à Cuba, le président colombien a prévenu que l'armée et la police intensifieraient leur action contre la guérilla marxiste, qui avait proposé que les deux parties déposent d'ores et déjà les armes.

« Il n'y aura pas de cessez-le-feu. Nous ne donnerons rien tant que nous n'aurons pas d'accord final, je veux que ce soit très clair », a déclaré Juan Manuel Santos devant la presse, depuis une base militaire située dans le centre de la Colombie.

Il s'est exprimé après avoir rencontré une centaine de généraux et colonels, et n'a pas répondu aux questions.

Les FARC n'ont pas réagi à cette déclaration.

Associated Press

PLUS: