POLITIQUE
07/09/2012 05:40 EDT | Actualisé 07/09/2012 05:41 EDT

Des tablettes tactiles pour les députés

AP
FILE - In this Aug. 25, 2011 file photo, an attorney holds an Apple iPad, left, and a Samsung Galaxy Tab 10.1 at the regional court in Duesseldorf, Germany. The two tech Titans will square off in federal court Monday, July 30, 2012, in a closely watched trial over control of the U.S. smart phone and computer tablet markets. Apple Inc. filed a lawsuit against Samsung Electronics Co. last year alleging the world's largest technology company's smartphones and computer tablets are illegal knockoffs of its popular iPhone and iPad products. (AP Photo/dapd, Sascha Schuermann, File)

Malgré les discours sur l’augmentation de la dette ainsi que les débats sur le resserrement des dépenses publiques, l’Assemblée nationale du Québec offrira aux députés élus lors du scrutin du 4 septembre une tablette tactile, aux frais des contribuables.

Cet outil informatique s’ajoute au téléphone intelligent, également fourni avec la fonction, et aux ordinateurs de circonscription.

Pour les tablettes, les députés auront le choix entre l’Android ou le iPad. Habituellement, il semble que les élus aient un faible pour l’outil d’Apple, a remarqué Jean-Philippe Laprise, porte-parole des médias pour l’Assemblée nationale. «Les députés peuvent se procurer des tablettes depuis 2010», a précise le porte-parole vendredi.

En plus de la tablette, les députés recevront un téléphone intelligent. Ils auront le choix être le BlackBerry produit par l’entreprise canadienne Research In Motion (RIM), l’Android et le iPhone. L’Assemblée nationale paie la facture de l’utilisation du téléphone, elle n’est donc pas payée par le député via son budget de fonctionnement.

En plus de ces outils informatiques, les députés auront droit à cinq ordinateurs. Ceux-ci servent habituellement au bureau de circonscription. Ces objets appartiennent à l’Assemblée nationale, ils doivent donc être retourné à la fin du mandat du député, précise M. Laprise. «Les objets sont retournés à l’Assemblée nationale et réutilisés par la suite», dit-il.

INOLTRE SU HUFFPOST

La tablette