La 55e édition du World Press Photo 12 s'installe au Marché Bonsecours (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
(Crédit photo: Sarah Émilie Nault)
(Crédit photo: Sarah Émilie Nault)

La photo de l'année, de l'Espagnol Samuel Aranda, montre une femme portant le voile intégral et des gants blancs, tenant dans ses bras son fils Saïd, 18 ans, blessé lors d'une manifestation à Sanaa contre le régime du Président Ali Abdallah Saleh au Yemen. Troublant et émouvant, le cliché donne le ton à l'exposition World Press Photo 12.

Confortablement installée dans la salle d'exposition du Marché Bonsecour, dans le Vieux-Montréal, la 55e édition du World Press Photo 12 rend honneur au travail des professionnels de la photo d'actualité à travers 161 photos choisies parmi 101 254 images soumises par 5 247 photographes provenant de 124 pays.

Plusieurs événement tels les conflits en Tunisie, en Égypte, en Libye, au Yémen et en Syrie ainsi que le tremblement de terre et le tsunami ayant frappé le Japon en mars dernier s'y retrouvent divinement bien décrits, tout en images.

Le porte-parole de l'édition 2012, le journaliste et intervieweur de premier plan au Canada Dennis Trudeau, a tenu à souligner l'importance du travail des professionnels de la photo d'actualité tout en souhaitant qu'une exposition comme celle du World Press Photo 12 «nous donne également l'occasion de réfléchir au courage du jeune photographe Rémi Ochlik, tué cet hiver lors des combats en Syrie à l'âge de 28 ans.» Le cliché du jeune photographe intitulé Battle for Lybia a d'ailleurs gagné le premier prix dans la catégorie Images de l'actualité générale pour cette édition du Word Press Photo et est exposé à Montréal avec les autres photos gagnantes de cette année.

Pour Ed Kashi, reporter photographe pour l'Agence VII aux États-Unis et lauréat de plusieurs prix du World Press Photo, «une telle exposition honore et promouvoit le photo journalisme qui change si rapidement.»

«C'est si excitant pour un journaliste photo de s'exprimer à travers ses photos, qui sont parfois porteuses de grands et puissants messages», a-t-il ajouté.

L'an dernier, ce sont pas moins de 32 000 visiteurs - un record! - qui se sont déplacé pour voir l'exposition World Press Photo.

En parallèle à cette exposition, notons l'exposition AnthropoGraphia qui dénonce les abus des droits de la personne par le photoreportage. Un regard qui se veut complémentaire à celui du World Press Photo.

Et enfin, l'exposition Rouge2 mettant en images quelques uns des événements entourant la grève étudiante de 2012 jusqu'à l'élaboration de la loi 78.

Pour en savoir plus sur ces trois expositions:

www.worldpressphotomontreal.ca

www.anthopographia.org

www.carrerouge.ca

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
World Press Photo 12
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction